Pour que les piétons et les cyclistes circulent en toute sécurité, le CP doit s’engager pour "la traverse des possibles"

À la suite du décès récent d’une jeune cycliste sous l’emprise du Canadian Pacific (CP), plusieurs organismes1 considèrent qu’il est plus que temps de mieux faire cohabiter les voies ferrées avec les milieux de vie qu’elles traversent. La médiation, prévue à la fin du mois entre la ville de Montréal et le CP, doit absolument aboutir à des modifications d’aménagement pour faciliter et sécuriser la traversée des voies ferrées en milieu urbain, en intégrant le concept de convivialité et de qualité. Lire la suite du communiqué de presse.

Google plus LinkedIn Twitter print