Le programme d'efficacité énergétique de l'UQAM se poursuit au Complexe des sciences Pierre-Dansereau

La première phase du programme d'efficacité énergétique de l’UQAM, au campus central, s'est déroulée de 2006 à 2010 et a permis de réaliser des économies annuelles de l'ordre de 675 000 dollars. La deuxième phase, amorcée en 2012 et qui s'échelonnera jusqu'en 2016, vise le Complexe des sciences Pierre-Dansereau et prévoit des économies annuelles d'environ 650 000 dollars. Mais les gains ne s’arrêtent pas là !

Sur le plan environnemental, il y a des effets directs sur la production de gaz à effet de serre (GES) de l'université. Les travaux effectués jusqu'à maintenant ont permis de réduire de 1000 à 1500 tonnes la quantité de CO2 produite par année par les systèmes énergétiques de l'université. Ceux en cours au Complexe des sciences permettront d'atteindre une réduction des émissions de GES de 2 000 tonnes par année.

Des efforts à souligner et à poursuivre pour l’ensemble des bâtiments de l’UQAM. Une belle stratégie de développement durable pour inciter aussi d’autres institutions et entreprises montréalaises à revoir leur gestion immobilière.  

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print