Conférence de Paris sur les changements climatiques - Le transport collectif, chainon manquant de la stratégie québécoise: il faut de nouveaux moyens budgétaires

En vue de la conférence de Paris sur la lutte contre les changements climatiques, les grands groupes québécois en environnement, santé, agriculture, consommation et transport pressent le gouvernement Couillard de dévoiler son plan d'action pour investir davantage dans les transports collectifs et ainsi réduire les émissions de GES dans le secteur des transports, la principale source d'émissions au Québec. 

Les groupes demandent à Québec de s'engager, d'ici Paris, à déposer dans les prochains mois un cadre financier et de nouveaux moyens budgétaires pour le développement des transports collectifs d'ici 2020. Dans la mise en œuvre actuelle de la lutte contre les changements climatiques, le transport collectif est un chaînon manquant; le gouvernement doit y investir davantage, avec des mesures ciblées et des indicateurs des progrès à accomplir; il en va de sa crédibilité dans ce domaine. 

Le CRE-Montréal appuie bien entendu une telle demande; le secteur des transports étant crucial pour l’atteinte des objectifs de réduction tant au Québec que dans la métropole.

Google plus LinkedIn Twitter print