Décision de Québec de réglementer l’usage des pesticides les plus dangereux

Équiterre et la Fondation David Suzuki ont applaudi la volonté du gouvernement du Québec de réglementer l’usage des pesticides les plus dangereux, dont l’atrazine et les néonicotinoïdes. Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), M. David Heurtel, a en effet annoncé qu’il déposera cet hiver un projet de loi visant à modifier la Loi sur les pesticides, sonnant ainsi le glas, des pesticides qui comportent le plus de risques pour la santé et l’environnement. Ces derniers nécessiteront obligatoirement une prescription de la part d’un agronome qui devra en justifier l’utilisation. De plus, le nombre de pesticides interdits pour usage en milieu urbain passera de 20 à 60.

Une très bonne nouvelle pour la santé humaine et de l'environnement en général.

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print