Des médecins demandent des aménagements pour protéger piétons et cyclistes

Tous les membres membres de la coalition

Le 14 novembre dernier, une coalition composée de 15 organisations est sortie publiquement pour interpeller le gouvernement et les municipalités du Québec sur la crise actuelle qui sévit dans les milieux de la santé et du transport. Ces organisations ont unanimement dénoncé le manque criant d’investissements dans les infrastructures cyclables et piétonnières québécoises, ce qui a un impact direct sur la santé et la sécurité des usagers du transport actif.

La voiture a encore et toujours la priorité sur les autres modes de déplacement. Résultat : une grande proportion de la largeur de rue dédiée aux voitures, des trottoirs étroits, des traverses pour piétons dangereuses, des limites de vitesse trop élevées et de grands tronçons encore sans corridor réservé aux cyclistes ou, pire, sans piste cyclable.

Les médecins font le triste constat de nombreuses personnes, piétons et cyclistes, qui atterrissent à l’urgence après avoir été renversées par un véhicule automobile ou après avoir chuté dû au mauvais état des routes. La coalition, composée d’organismes provenant autant des milieux de la promotion de la mobilité durable, de la santé publique que de l’environnement, a lancé un appel fort aux décideurs politiques pour que les changements nécessaires soient faits au municipal, avec les aménagements concrets des rues, comme au provincial avec le financement des pistes cyclables et des transports collectifs ainsi qu’avec la révision du Code de sécurité routière.

La métropole du Québec doit faire sa part dans la généralisation des bonnes pratiques sur l’ensemble de son territoire et cela dès maintenant.


Lire le communiqué 

 

Google plus LinkedIn Twitter print