Retour sur la rencontre de nos partenaires ILEAU

Le 6 novembre dernier, près d’une quarantaine de collaborateurs de notre campagne ILEAU se sont réunis à l’occasion de la rencontre des partenaires. La thématique de l’habitation était à l’honneur en première partie afin de donner une saveur aux échanges qui s’en suivraient. Ainsi, cinq intervenants du milieu ont été invités à prendre la parole et à discuter de leurs projets respectifs réalisés dans le cadre de la campagne ILEAU.

Marc-André Desrochers, directeur de la qualité de vie collective et de la mobilisation territoriale de la Société d’habitation populaire de l’est de Montréal (SHAPEM), et Ismaël Hautecoeur, architecte paysagiste et chargé d’expertise en production alimentaire du Système alimentaire pour tous de Paroles d’excluEs, ont partagé leurs connaissances du secteur nord-est de l’arrondissement de Montréal-Nord et les défis relatifs à ce secteur, où la SHAPEM détient bon nombre de projets d’habitation et de projets immobiliers. Pour eux, le principal défi est la création de ponts entre les communautés, qui sont constamment en quête d’une plus grande sécurité. En théorie et en pratique, il y a beaucoup à construire, et le travail de revitalisation urbaine et sociale donne lieu à des projets innovateurs stimulants, tel qu’en témoigne l’Espace Lapierre, un espace collectif imaginé dès 2016, conçu de façon temporaire lors de la saison estivale 2017 puis officiellement inauguré à la fin de l’été 2019.

Benoit Demers, chargé de projets en développement durable à l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM), a poursuivi en présentant les projets réalisés aux habitations Dupéré de même qu’aux habitations Thomas-Chapais. Brigitte Laliberté, également chargée de projets en développement durable à l’OMHM, a enchaîné avec une présentation sur la gestion de la forêt urbaine. Une discussion tout à propos quelques jours après de grands vents, lors desquels plusieurs arbres sont tombés ou ont été abîmés, de même que dans le contexte de l’agrile du frêne qui sévit depuis quelques années. Nous retenons notamment le concept de « Patrimoine végétal », qui traduit la nécessité de documenter l’ensemble des arbres et végétaux présents dans les diverses municipalités et qui témoigne de la richesse de cette végétation pour les humains et la biodiversité. 

Finalement, Jasmin Leduc, coordonnateur verdissement à Sentier Urbain, a discuté du verdissement des coopératives d’habitation et des bénéfices d’une offre concrète, spécialement conçue, telle que celle élaborée conjointement avec nous, qui encadre la plantation et assure l’engagement des coopératives dans l’entretien de leurs aménagements – une initiative à répéter! M. Leduc présentait en remplacement d’Aude Morel, conseillère en mutualisation et développement de projets de la Fédération des Coopératives d'habitation intermunicipale de Montréal métropolitain (FECHIMM), qui n’a pu être présente pour l’occasion.

Tous des partenaires très actifs dans la campagne, leurs propos, tant au sujet de leurs bons coups que de leurs défis respectifs, ont suscité un vif intérêt parmi les participants, qui ont rebondi à leur tour avec des questions et des pistes d’idées. Nous avons grandement apprécié la belle diversité de partenaires présents et souhaitons que les discussions aient fait leur chemin pour de futures réflexions et des projets à venir.

Voyez les photos de la rencontre ici.

Google plus LinkedIn Twitter print