Un engagement fort en faveur de l’agriculture urbaine dans l’est de Montréal

Montréal a franchi un pas de plus dans le dossier de l’agriculture urbaine avec l’adoption au début décembre de la première politique d’agriculture urbaine de la municipalité par l’arrondissement de Rivière-des-Prairies--Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT). 

Cette politique rédigée en étroite collaboration avec le milieu vise pour 2030 que 30 hectares du territoire de de RDP-PAT soient consacrés à l’agriculture urbaine, soit un bond de 20 hectares en 10 ans. 

Il va être très intéressant de suivre la mise en oeuvre de la politique et de voir comment certains éléments pourraient être repris par d’autres arrondissements. Parmi les éléments à souligner : 

  • une révision du cadre réglementaire afin d’encourager les projets sur les terrains privés et institutionnels 
  • un soutien aux organismes locaux pour le développement de projets d’agriculture urbaine communautaire 
  • une volonté d’intégrer l’agriculture urbaine dans les projets de redéveloppement du territoire, entre autres via la phytoremédiation et l’agriculture sur les toits

Le document identifie également des lieux potentiels d’intervention qui s’inscrivent directement dans la vision de la consolidation de la trame verte et bleue de l’Est portée, entre autres par le CRE-Montréal dans le cadre de la campagne ILEAU, comme l’ancienne emprise ferroviaire de l’AMT et l’immense emprise gazonnée d’Hydro-Québec.

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print