Ancrer la transition écologique au coeur du PPU des Faubourgs

Le 23 octobre 2020, le CRE-Montréal présentait à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) son avis sur le programme particulier d’urbanisme (PPU) du secteur des Faubourgs. Une présentation orale devant les commissaires a également eu lieu le 27 octobre 2020.

Lors de ces prises de parole, nous avons tenu à saluer la volonté de l’arrondissement de Ville-Marie d’intégrer au PPU de nombreuses innovations des plus intéressantes au regard du développement durable, de la résilience et de la transition écologique, notamment l’aménagement de galeries multiréseaux en sous-sol, l’aménagement de boucles de captation et de diffusion de la chaleur, et les aménagements complémentaires à la topographie des lieux pour la gestion de l’eau. Nous allons suivre avec intérêt la mise en œuvre de ces aspects du PPU qui pourront inspirer le développement d’autres secteurs montréalais.

Nos principales suggestions de bonification du PPU concernent certains projets de mobilité et de dynamisation de milieux de vie, l’équité d’accès aux espaces verts et le verdissement.

En matière de mobilité, nous recommandons de : 

  • s’assurer que la transformation de l’autoroute Ville-Marie en boulevard urbain permette une intégration sécuritaire et conviviale des mobilités actives, en accordant en particulier une attention à l’aménagement des intersections.
  • doter le secteur des Faubourgs d’une stratégie globale et intégrée du stationnement et ainsi adopter une approche qui va au-delà du « projet par projet ». 

Au chapitre du verdissement, nous insistons sur l’importance de :

  • ancrer dans une perspective et des connaissances écologiques fines la programmation d’espaces verts et les aménagements qui seront faits sur les domaines public et privé;
  • prendre en compte les enjeux de connectivité écologique à grande échelle.

Enfin, il nous apparaît crucial que les choix concernant l’emplacement, l’aménagement et l’animation des espaces verts soient faits de façon à assurer une équité d’accès à la nature pour l’ensemble de la population. Cet élément nous apparaît d’autant plus important dans le contexte de pandémie que nous vivons actuellement.

Nous espérons que le PPU du secteur des Faubourgs (et possiblement divers outils réglementaires connexes) saura guider efficacement tous les acteurs concernés – publics et privés – vers l'adoption de pratiques exemplaires en matière de planification territoriale, d’aménagement, de conservation patrimoniale, d’intégration des réseaux de mobilité et d’écologie urbaine. Le CRE-Montréal continuera de contribuer à la réflexion collective et restera à l’affût de l’évolution de cette mosaïque de quartiers si vibrante et si riche.

Google plus LinkedIn Twitter print