Des bonnes nouvelles pour l’avenir du parc Jean-Drapeau

La semaine du 12 avril a été riche en annonces très positives pour le parc Jean-Drapeau. Dans un premier temps, l’avenir de la Biosphère, le musée de l’environnement, a été confirmé avec un investissement de 45 millions de $ pour les 5 prochaines années de la part des gouvernements du Canada, du Québec et de la Ville de Montréal. La Biosphère devient maintenant le cinquième musée d’Espace pour la vie et proposera une programmation axée sur la transition écologique. Une nouvelle qui vient mettre fin aux inquiétudes persistantes partagées par le CRE-Montréal et d’autres organismes quant au devenir de ce joyau situé en plein cœur de l'île Saint-Hélène.

Par la suite, c’est le dévoilement du Plan directeur et d’aménagement du parc Jean-Drapeau qui a retenu toute l’attention. Nous avons accueilli avec enthousiasme ce plan ambitieux qui affirme clairement la vocation première du parc en tant qu’espace privilégié de contact avec le fleuve, les milieux naturels qui le composent, et le patrimoine historique et architectural qu’il renferme. Ce plan va permettre de redonner au parc toute l’attention et le soin qu’il mérite en prévoyant entre autres plusieurs projets d’envergure en faveur de la biodiversité, d’une mobilité active et d’un rapprochement avec le Fleuve. Il vient également rétablir un équilibre trop longtemps négligé entre les usages en concentrant les événements à plus large déploiement dans des secteurs adaptés (amphithéâtre, nouvelle Place des Nations), réitérant ainsi le fait que tenir un événement dans un parc emblématique comme le parc Jean-Drapeau est un privilège et non un droit.

Google plus LinkedIn Twitter print