PPU des Faubourgs : à bonifier, selon l'OCPM et le CRE-Montréal

Le 18 mars 2021, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) publiait son rapport synthèse des consultations menées sur le plan particulier d’urbanisme (PPU) du secteur des Faubourgs. Le CRE-Montréal se réjouit de constater que plusieurs idées importantes qu’il a consignées dans son mémoire et présentées dans le cadre de ces consultations ont été retenues par la Commission, jusqu’à paraître dans ses recommandations.

Sur la question des stationnements, la Commission exprime de manière explicite son accord avec notre position voulant que « tous les espaces de stationnement, incluant ceux de surface situés au nord du territoire des Faubourgs, [soient visés par] une stratégie de gestion du stationnement qui inclut des mesures réglementaires permettant de :

  • interdire tout nouveau grand stationnement de surface;
  • convertir les stationnements de surface existants en d’autres types d’usage;
  • transformer les stationnements restants en stationnements écoresponsables pour contribuer à la lutte aux îlots de chaleur, à la gestion in situ des eaux pluviales et à la biodiversité locale. » (Recommandation #13)

Pour poursuivre sur le thème de la mobilité, notons que la Commission rejoint nos positions lorsqu’elle recommande d’« apaiser la circulation sur tout le territoire du PPU, de repenser la place de la voiture et d’aménager plusieurs rues piétonnes et rues partagées ». Nos avis convergent également sur la question du REM de l’Est : « alors que la vision qui soutient le PPU [des Faubourgs] vise à retisser le quartier et que le parti pris en faveur de la mobilité active est au cœur du projet, cette annonce [(c’est-à-dire le REM de l’Est)] a le potentiel de créer une nouvelle rupture importante entre le nord et le sud du quartier et risque de transformer considérablement l’expérience piétonne, autant d’éléments dont il aurait fallu pouvoir tenir compte avant de rendre ce rapport » (rapport final, p. 2), affirme la Commission – une opinion que nous partageons entièrement

Par ailleurs, en accord avec la lecture que nous faisons des potentiels d’aménagement durable sur le territoire visé, la Commission recommande de « [...] proposer davantage de mesures de gestion des eaux de pluie sur tout le territoire, mesures devant s’appliquer autant aux terrains privés que publics. » (Recommandation #34) Elle recommande également que le PPU des Faubourgs soit mieux arrimé à la vision de transition écologique promue par la Ville (recommandation #32), notamment en priorisant « le verdissement et la lutte aux îlots de chaleur par une planification et un phasage détaillé pour les secteurs existants » et en prévoyant « des mesures pour protéger les arbres matures sur le territoire » (recommandation #33), de même qu’en réalisant « une analyse de la biodiversité en amont des interventions prévues sur le territoire » (recommandation #35), autant d’idées que nous avons défendues dans notre mémoire et en audience. 

Nous continuerons de suivre l’évolution des outils d’urbanisme présentement en développement pour le secteur des Faubourgs et de nous impliquer dans les diverses démarches de dialogue entamées avec les parties prenantes. La question de l’intégration du REM de l’Est nous apparaît comme un enjeu de la plus haute importance pour le devenir de ce secteur.

Google plus LinkedIn Twitter print