Des accès à l’eau dans l’Est de Montréal, en toute sécurité et sans danger pour la santé, c’est possible!

Montréal, le 27 juillet 2005 – Par l’organisation d’un pique-nique/plage au parc de la Promenade Bellerive aujourd’hui, le Regroupement Montréal Baignade* revendique des accès aux berges dans l’Est pour se mettre les pieds dans l’eau en toute sécurité et sans danger pour la santé. Dans l’Est de l’île, plusieurs sites offrent un potentiel très intéressant pour que la population se mette les pieds dans l’eau. Le parc de la promenade Bellerive en fait partie. Selon Chantal Rouleau du Comité ZIP Jacques-Cartier, il en a tous les atouts : un bel environnement, des berges propices à l’aménagement d’une plage, une bonne qualité d’eau en rive et un large bassin de population à proximité.

Depuis plusieurs années, la qualité de l’eau en rive autour de Montréal s’est nettement améliorée, respectant les normes de baignade dans un grand nombre de cas. Les résultats des tests effectués par le Réseau de suivi du milieu aquatique (RSMA) de la Ville de Montréal le montrent bien. Par ailleurs, aux endroits où l’eau est encore polluée par des rejets d’eaux usées, il existe des solutions techniques pour corriger le problème, affirme Luc Bergeron du Comité ZIP Ville-Marie. Qu’attendons-nous donc pour redonner aux Montréalais(es) l’accès physique au Fleuve ?

Durant l’été, il fait chaud à Montréal ; les épisodes de canicule sont de plus en plus nombreux ! La population montréalaise vit sur une île au milieu d’un fleuve prestigieux. Pourtant les accès physiques à l’eau sont de façon générale très peu nombreux et même inexistants dans l’Est. Montréal a oublié son île ! de dire Robert Perreault du Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal). Or, le potentiel pour des plages et des accès à l’eau sur tout le pourtour de Montréal existe bien ; la carte réalisée par les deux comités ZIP de Montréal, « Des berges sur notre île ! », vient d’en faire la démonstration. Même dans le secteur du Vieux-Port, il est tout à fait envisageable d’aménager un lieu de baignade. La chaleur au centre-ville et l’achalandage des lieux en été sont gages de succès pour une telle initiative !

Il faut donc entreprendre une étude de caractérisation pour déterminer le choix des sites. Malgré le manque d’infrastructures adéquates et les avis d’interdiction de baignade, des personnes se mettent à l’eau quand même ! Les Montréalais(es) veulent se mettre les pieds dans l’eau, mais depuis des décennies on leur dit que c’est impossible. Il faut changer ce mythe et que les élus municipaux fassent en sorte que dans les cinq prochaines années la population retrouve le plaisir de se baigner dans le Fleuve et notamment dans l’Est !

Les organisateurs veulent donc que cet événement ait valeur d’exemple pour l’ensemble des rives montréalaises afin de montrer qu’il est temps que l’on s’occupe de rendre accessible et sécuritaire pour la baignade l’eau du fleuve Saint-Laurent et de la Rivière-des-Prairies.

-30-

Pour information :

Chantal Rouleau – Comité ZIP Jacques-Cartier 527-9262
Luc Bergeron – Comité ZIP Ville-Marie 934-0688
Robert Perreault – CRE-Montréal 842-2890 poste 222

* Regroupement Montréal Baignade :

Approche Nature
Association récréotouristique Ahuntsic-Cartierville (ARAC)
Collectif en environnement Mercier-Est
Comité ZIP Jacques-Cartier
Comité ZIP Ville-Marie
Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal)
Corporation Saint-Laurent
Croisières Navark
Fédération québécoise du canot et du kayak
Héritage Laurentien

Mots-clés: