Vers des rues plus conviviales : Les meilleures mesures d’apaisement de la circulation à Montréal

Montréal, le 16 novembre 2011 - Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) a dévoilé aujourd’hui les cinq lauréats du concours «Vers des rues plus conviviales : Les meilleures mesures d’apaisement de la circulation à Montréal» lors d'un événement tenu à la Maison du développement durable. Avec la Coalition pour la réduction et l’apaisement de la circulation (C.R.A.C.) et en collaboration avec la Direction de la santé publique de Montréal, Vélo Québec, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le Groupe de recherche interdisciplinaire mobilité, environnement, sécurité (GRIMES), la chaire MOBILITÉ de l’École Polytechnique de Montréal, Ruesécure Inc., Équiterre et la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal, le CRE-Montréal a lancé en juillet dernier la 1e édition de ce concours qui visait à mettre de l’avant des initiatives collectives sur :

• l’apaisement de la circulation (quartiers verts, zones de rencontre, etc.),
• l’amélioration de la qualité des espaces publics et du cadre de vie,
• l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite,
• la sécurité des déplacements non motorisés,
• la promotion des transports actifs et collectifs.

Le CRE-Montréal et ses partenaires souhaitaient également que ce concours contribue à une plus large diffusion des connaissances et des bonnes pratiques en matière d’apaisement et de réduction de la circulation, cela dans la perspective d’améliorer la qualité des milieux de vie de la population montréalaise. Sur une vingtaine de projets analysés par le comité de sélection, cinq ont été retenus pour les quatre catégories déterminées.

Dans la catégorie Meilleur aménagement visant la réallocation de l’espace public vers les modes de transport actif

Arrondissement Le Plateau Mont-Royal : Projet Laurier : Sécurisation du secteur Laurier Est et de l’école Laurier (phase 1)
Le 14 mai dernier 2011, le Plateau-Mont-Royal a initié un important projet qui vise à sécuriser les voies publiques, les rues résidentielles ainsi que les rues aux abords des écoles près de la station de métro Laurier : le Projet Laurier. Dans le cadre de la première phase du projet, une série d’interventions ont été mises en place dans le but d’apaiser la circulation sur l’avenue Laurier, et aux alentours de l’école primaire ainsi que du parc portant le même nom, soit : la conversion de la rue Laurier en voie à sens unique vers l’est, entre Saint-Laurent et de Mentana (c’était déjà sens unique vers l’est entre de Mentana et Papineau), le rétrécissement de l’avenue Laurier à une voie de circulation (de 14 mètres de voie circulable à certains endroits à 3,5 mètres), l’intégration d’une piste cyclable à l’avenue Laurier, l’élimination de stationnements devant la station de métro Laurier, la sécurisation de trois intersections dangereuses aux abords de l’école Laurier et le changement de sens de plusieurs rues résidentielles , soit Christophe-Colomb (réorientée vers le Nord entre St-Joseph et Laurier), Resther (réorientée ver le Nord entre Bibaud et St-Grégoire) et Bibaud (réorientée vers l'est entre Berri et Resther).

Dans la catégorie Meilleur aménagement visant la réduction de la vitesse des véhicules

L’Arrondissement Le Sud-Ouest : Mesures d’apaisement à grand déploiement
L’Arrondissement du Sud-Ouest s’est donné comme défi d’améliorer de façon significative la sécurité des usagers de la route, plus particulièrement celle des écoliers, piétons et cyclistes. Ce projet vise principalement à modifier le comportement des usagers. L’ensemble des mesures d’apaisement amène une diminution de vitesse des automobilistes, un meilleur respect du code routier par tous les usagers et une augmentation de la sécurité des piétons à la grandeur du territoire. Depuis 2010, l’arrondissement a déployé un ensemble de mesures : afficheurs de vitesse, balises à mi-traversée, panonceaux indiquant l’amende reliée au non-respect de la priorité des piétons, balises à chevron installées pour réduire la largeur des rues, ainsi que la mise en place de saillies et de dos d’âne (voir Annexe 1). Le Sud-Ouest fait preuve d’innovation en étant le premier arrondissement sur l’île de Montréal à introduire des balises à mi-traversée. Ce projet n’aurait pas été une si belle réussite sans une campagne de sensibilisation auprès des citoyens. D’ailleurs, un évènement médiatique a été organisé afin de faire savoir que la sécurité des usagers est une priorité à l’arrondissement du Sud-Ouest.

Dans la catégorie Meilleur aménagement pour la sécurité des personnes les plus vulnérables

L’Arrondissement Verdun : Dégagement visuel aux intersections
Le projet de dégagement visuel consiste à appliquer l’interdiction du stationnement à moins de 5 mètres d’une intersection, tel que prescrit par l’article 386 du Code de la sécurité routière (CSR). Des bandes jaunes de 5 mètres ont été marquées en bordure du trottoir, aux endroits où le stationnement n’était pas déjà interdit (ex. zone d’arrêt d’autobus, présence d’une borne incendie, etc.).

Dans la catégorie Meilleur aménagement visant l’intégration urbaine

Ex-æquo - L’Université McGill : L’écologisation du campus McGill
Le projet était une démarche au plusieurs niveaux, menée par l'Université McGill en collaboration avec la Ville de Montréal, afin d'améliorer la qualité de vie autour le campus centre-ville de l'Université qui incluait la création des zones favorisant les piétons sur le campus, ainsi sur la rue McTavish entre la rue Sherbrooke et le boulevard Docteur Penfield, ajoutant des installations pour l'enverdissement (bacs pour des plantes et des fleurs), des bancs, stationnements vélos, etc., l'élimination de la majorité des emplacements de stationnement sur le terrain et réduction de la circulation en limitant les heures de service et de livraison, la reconstruction d'une série des terrasses majeures, enverdissant/remplaçant les surfaces imperméables; et la création d'une nouvelle place afin d'avoir un espace plus vert ainsi afin de promouvoir l'interaction sociale et des activités, la création d'une piste cyclable sur la rue Université afin de dérouter le trafic en transit du campus et en même temps de connecter le réseau de la piste cyclable existant de la Ville de Montréal, la réduction des heures de livraison à seulement 7h - 11h, réduisant significativement le nombre des trajets véhiculaires au campus et lLe redoublement le nombre des emplacements pour les stationnements vélos sur le périmètre du campus afin d'encourager la communauté du campus à se déplacer par vélo.

Ex-æquo - Le Musée McCord : La Forêt urbaine, piétonnisation de la rue Victoria
La Forêt Urbaine du Musée McCord est une nouvelle rue piétonne au centre-ville de Montréal. Le Musée McCord, musée d’histoire de la ville qui fait le lien entre le passé et le présent, s’est approprié cet été la rue Victoria pour faire vivre aux Montréalais une nouvelle expérience culturelle. Le public a été invité à découvrir, du 6 juillet au 5 septembre 2011, un environnement à la fois surprenant et ludique, meublé d’arbres sculpturaux métalliques couverts de rubans colorés à l’image de la nouvelle identité du Musée. L’idée de créer une forêt urbaine sur la rue Victoria repose sur la volonté du Musée de sortir de ses murs et de diffuser plus largement ses collections par le biais d’activités originales interactives et modernes. Il s’agit d’un projet novateur visant la sensibilisation de la population aux enjeux de densité urbaine et de l’absence de verdure au centre-ville, de pair avec la création d’un lieu de démocratisation culturelle voué à l’amélioration de la qualité du milieu de vie des usagers du secteur.

-30-

Renseignements
Emilie Boisvert-Croteau
Conseil régional de l'environnement de montréal
514-842-2890 poste 222

Enjeux: