Consultation publique sur le financement des transports collectifs : TRANSIT salue l’initiative de la Communauté métropolitaine de Montréal

Montréal, le 25 janvier 2012 - TRANSIT, l’Alliance pour le financement des transports collectifs au Québec accueille favorablement l’annonce de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) de tenir une consultation publique sur le financement des transports collectifs ce printemps. Selon l’Alliance, il s’agit d’une étape cruciale pour assurer la réalisation du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) dont le succès repose sur des investissements de 23 G$ en transports collectifs.

« Ça va être l’occasion de sensibiliser la population sur l’importance de l’argent à investir pour la réfection des infrastructures routières urbaines ainsi que la réfection des réseaux de transports collectifs et leur développement. En ce moment, les sommes nécessaires pour assurer le maintien des réseaux de transports collectifs actuels ne sont même pas rassemblées » explique Florence Junca-Adenot, professeur à l’UQÀM et directrice du Forum URBA 2015. « Le gouvernement devra réviser ses priorités dans le prochain budget et la nécessité de trouver de nouvelles sources de financement est plus criante que jamais. »

Selon TRANSIT, avec la crise des infrastructures de transport qui frappe la région, la multiplication des chantiers de réfections routières et la congestion dont on n’a vu que le début, la CMM a tout intérêt à examiner l’ensemble des options pour trouver, au plus tôt, les solutions de financement qui s’imposent. L’économie et la mobilité des citoyens de la région en dépendent pour les années à venir.

Choix de société

Le PMAD marque en effet un virage important dans le développement du Québec. « C’est le moment de savoir si les décideurs sont en mesure de prendre le taureau par les cornes et de mettre en place les solutions durables qui s’imposent », a ajouté Coralie Deny, directrice générale du Conseil régional de l’environnement de Montréal. « On ne pourra pas freiner l’étalement urbain et ses conséquences économiques néfastes en continuant à financer tous azimuts les projets d’élargissement d’autoroutes et le développement de nouvelles autoroutes. Des investissements importants doivent aller vers les transports collectifs, qui auront des retombées très importantes sur la mobilité, l’économie, l’emploi, la santé et l’environnement. »


À propos de TRANSIT

Dans le contexte actuel de crise des infrastructures de transports, TRANSIT se veut un lieu de convergence des analyses et des solutions en matière de transports durables au Québec. Sa mission est de favoriser le développement et l’amélioration des services de transports collectifs au Québec, en s’assurant qu’ils reçoivent le financement nécessaire pour permettre au plus grand nombre possible de citoyens d’en bénéficier. Plus de quarante organisations réparties sur tout le territoire du Québec sont membres de TRANSIT, qui compte également sur le soutien d’un comité d’experts en matière de transports et d’urbanisme.


Depuis sa création, TRANSIT a fait état de plusieurs recommandations pour pallier la crise des transports et aider le gouvernement et les organisations de transport à atteindre leurs objectifs d’achalandage d’ici 2020, dont l'ajout d'une série de mesures de mitigation supplémentaires pour la région montréalaise, un moratoire sur le développement des infrastructures routières dans les régions urbaines au profit de la réfection des routes et des transports collectifs et le prolongement et l'augmentation du financement de la politique québécoise sur le transport collectif via le Fonds vert.

Pour devenir membre, pour consulter la liste des organismes membres et lire les publications : www.transitquebec.org.

- 30 -

Renseignements :
Philippe Cousineau Morin
514.799.1906
info@transitquebec.org

Enjeux: