Quand le gaspillage alimentaire devient une opportunité d’affaire

Date : 
Jeudi, 09 mars 2017
Horaire : 
18 h 30
Lieu: 
Maison du développement durable, 50 rue Sainte-Catherine O.

Invendus, surplus, produits non conformes ou dont la date est dépassée… Le gaspillage alimentaire se décline sous différentes formes.

Selon une étude de l'Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) parue en 2011, le tiers de la production agricole dans le monde serait produite inutilement. Au Canada, c’est 40 % de la nourriture qui est gaspillée, soit l’équivalent d’environ 31 milliards de dollars par an.

A cela s'ajoutent des impacts environnementaux souvent sous-estimés : consommation inutile de ressources (eau, énergie, matières premières), perte de biodiversité avec l'expansion des terres agricoles, pollution liée aux transports, pollution due aux sites d'enfouissement et contribution au réchauffement climatique.

Du champ à l'assiette, les acteurs sont nombreux : producteurs, distributeurs, industrie de la transformation, restaurateurs, commerces et consommateurs. De quelles manières ces acteurs luttent-ils contre le gaspillage alimentaire ? Quelles sont les initiatives existantes au Québec et à l’international ? Quels sont les avantages socio-économiques et environnementaux d’un moins grand gaspillage alimentaire ? Comment valoriser autant de pertes ?