Repenser la Métropolitaine : Diagnostic et recommandations pour mieux habiter la Métropolitaine

L’autoroute Métropolitaine est d’une longueur de 21 kilomètres dans l’axe est-ouest de la Ville de Montréal, entre le boulevard Henri-Bourassa à l’est et l’autoroute 15 à l’ouest. Il s’agit d’une infrastructure routière surélevée qui traverse ou borde de nombreux quartiers de la ville. Pour ce présent mandat, l’attention a été portée sur les arrondissements Ahuntsic-Cartierville et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension. Dans ces trois quartiers, sous la Métropolitaine, se trouve le boulevard Crémazie, un autre axe routier d’envergure caractérisé par un important flux de circulation.

L’objectif du mandat est d’évaluer l’accès et la convivialité autour de trois sites aux abords de la Métropolitaine, soit la station de métro Crémazie, le croisement Crémazie/6e Avenue et le parc Frédéric-Back.
De nombreux groupes locaux ont identifié ces trois sites problématiques en raison de leur manque de sécurité, de convivialité et de la circulation importante aux alentours.

Autour de la station de métro Crémazie, le groupe citoyen Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC) a initié une marche exploratoire dans le secteur avec l'organisme Tandem et une plantation sous la métropolitaine le 15 juin 2019 pour dénoncer le manque de sécurité et de convivialité pour les résidents se déplaçant en transport actif.

L'organisme Pari Saint-Michel a identifié la 6e Avenue comme problématique au niveau de l'intersection avec le boulevard Crémazie, que doivent traverser plusieurs jeunes écoliers de l'école primaire Saint-Bernardin.

Enfin, selon la Table des partenaires du parc Frédéric-Back, il existe un enjeu en termes d'accessibilité., principalement dû au manque d'accès par le sud où il est nécessaire de traverser la métropolitaine et de grands stationnements hors-rue avant d'atteindre le parc.

Ces trois sites s’inscrivant dans des parcours de mobilité, il est important d’y réfléchir en prenant compte de leur connectivité avec le reste de la ville.

Ce diagnostic vise à fournir de l’information en vue de l'activité « Humaniser l’A-40 : atelier sur le réaménagement de l’autoroute Métropolitaine » organisé par le CRE-Montréal à l'automne 2019.