Le prochain gouvernement fédéral aura un rôle clé à jouer dans la transition écologique de la métropole

À l’aube des élections fédérales, le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) présente une série de demandes concernant l’île de Montréal pour le prochain gouvernement. Portant à la fois sur le financement et sur les pratiques d’aménagement sur les terrains de propriété fédérale, ces demandes s’inscrivent dans la perspective d'accélérer le virage vers la carboneutralité, d’augmenter la résilience des milieux de vie aux impacts des changements climatiques, de protéger la biodiversité et de favoriser un accès équitable à la nature pour l’ensemble de la population de l’île de Montréal. 

1- Faire preuve de cohérence et ne pas faire des choix d’investissements, de financement de projets qui vont à l’encontre des objectifs et des efforts des municipalités en matière de carboneutralité, de protection de la biodiversité et de mobilité durable. En tant que membre de la Coalition Non au 3e lien, nous demandons entre autres au futur gouvernement fédéral de ne pas financer la réalisation de ce projet autoroutier

2- Investir dans un nouveau pacte de financement des transports collectifs avec les provinces et les municipalités, afin de garantir le maintien et l’amélioration du niveau de service et des infrastructures de transport collectif malgré les contre-coups de la pandémie

3- Financer les infrastructures de transport actif pour adapter les villes au vieillissement de la population et réduire les émissions de GES en transport

4- Exiger du Canadian National (CN) et du Canadian Pacific (CP) l'aménagement d'un nombre suffisant de passages à niveau pour les piétons et les cyclistes afin de rendre plus perméables les frontières urbaines que constituent les voies ferrées

5- Financer les projets d'infrastructures vertes et bleues développés par les municipalités et les organisations de la société civile afin d’améliorer la qualité des milieux de vie et de travail et renforcer leur résilience face aux impacts des changements climatiques

6- Contribuer financièrement, avec les autres paliers de gouvernement, à la création et la consolidation de grands parcs urbains dans l’ouest et dans l’est sur l’île de Montréal

7- Adopter un moratoire sur le développement des terrains fédéraux administrés par Aéroports de Montréal (golf Dorval et terrains adjacents) d’ici la révision du Plan d'occupation des sols et engager des discussions avec les villes de Montréal et Dorval en vue d’une annexion des terrains fédéraux au parc-nature des Sources

8- Finaliser la démarche de création d’une réserve nationale de faune aux îles de Boucherville

9- Travailler de concert avec les autorités portuaires pour établir des normes, règlements et standards auxquels les clients du port et de ses terminaux devraient se conformer concernant la qualité architecturale et paysagère, la mitigation des nuisances, l’accès aux berges et tous autres critères d’insertion harmonieuse dans le tissu urbain

10- S’assurer que le Plan directeur du Vieux-Port est mis à jour et que, dans un souci de protection de larges vues sur le paysage à partir de la rue de la Commune est vers le fleuve et du Vieux-Port vers la ville, de non-privatisation et de verdissement du site, et d’une réduction de la place de l’automobile, les projets initialement prévus de construction d’un hôtel, d’équipement institutionnel, de commerces, d’un stationnement étagé et l’aménagement d’un espace événementiel dans le secteur du Quai de l’Horloge ne font plus partie des projets envisagés par la Société Immobilière du Canada. S’assurer également de la mise en place d’une gouvernance transparente avec l’ensemble des parties prenantes concernées par le développement du Vieux-Port, incluant une consultation publique

11- Assurer l’exemplarité de l’État dans ses pratiques et dans la gestion de ses actifs sur l’île de Montréal et adopter les plus haut standards en efficacité énergétique, dans la gestion des matières résiduelles, dans le verdissement des terrains et l’aménagement des stationnements (en adoptant entre autres les critères de l’Attestation stationnement écoresponsable développée par le CRE-Montréal).

Mots-clés :