Entrevue avec Léopold Beaulieu, président-directeur général de Fondaction

Fondaction, le fonds CSN pour la coopération et l'emploi, vient d'adopter une nouvelle politique environnementale ambitieuse

Pourriez-vous nous présenter en quelques mots les grandes lignes de votre politique ?

La nouvelle politique environnementale de Fondaction vise à construire les bases d'un système de gestion environnementale intégré. Au terme d'un échéancier de deux ans (2005-2007), nous devrions avoir mis en place les mécanismes nous permettant de mieux mesurer nos impacts et de préciser nos engagements dans le domaine environnemental. La politique environnementale de Fondaction se veut transversale. Elle s'applique à l'ensemble de ses pratiques ayant un impact environnemental significatif : dans ses activités internes, en tant qu'entreprise responsable, mais aussi dans ses activités d'investissement et de placement, en tant qu'institution financière responsable.

Il faut bien distinguer ces deux dimensions. Généralement, les politiques environnementales des entreprises se limitent au cadre corporatif. Dans cette optique de responsabilité sociale, nous avons mis en place des mesures et des programmes visant l'efficacité énergétique et la gestion des matières résiduelles. à cet égard, nous pouvons d'ores et déjà souligner deux résultats concrets et significatifs de nos pratiques environnementales : l'atteinte des objectifs du programme d'encouragement aux bâtiments commerciaux (PEBC), de l'Office de l'efficacité énergétique de Ressources naturelles Canada (RNCan), et l'obtention de la reconnaissance ICI on recycle, décernée par RECYC-Québec. Nous sommes aussi en démarche de formulation d'un plan de gestion des déplacements dans le cadre du programme ALLéGO de l'AMT.

Par ailleurs, en tant qu'institution financière responsable, Fondaction a réalisé des investissements à vocation environnementale. Il a aussi lancé un projet pilote de club d'écoefficacité auprès d'entreprises de notre portefeuille dans la région Québec-Chaudière-Appalaches, en partenariat avec le Fonds de formation professionnelle (FFP) et le Centre québécois de développement durable (CQDD). Enfin, Fondaction a collaboré avec Bâtirente (qui est l'administrateur de la partie sécuritaire de l'actif de Fondaction) à l'élaboration de la politique intitulée « Gestion des Risques Extra Financiers », qui constitue le volet extrafinancier (les critères sociaux, environnementaux et de gouvernance) de ses politiques de placement. Bâtirente est aussi signataire de la déclaration du Carbon Disclosure Project.

Quels ont été les éléments déclencheurs qui ont poussé Fondaction à investir dans le domaine de l'environnement ?

La mission de Fondaction, telle qu'inscrite dans sa loi constitutive, vise à privilégier les investissements dans trois créneaux : les entreprises autogérées (de l'économie sociale), celles qui sont inscrites dans des démarches de gestion participative et les entreprises qui contribuent à la protection ou à l'amélioration de la qualité de l'environnement. En ce sens, on peut dire que Fondaction a été créé dans une perspective de développement durable. Depuis ses débuts, Fondaction inscrit ses pratiques en ce sens.

Mais le déclencheur de la nouvelle politique environnementale a été le déménagement dans notre nouvelle bâtisse (le Carrefour financier solidaire). La politique environnementale nous a permis de formaliser nos pratiques et de mettre en place les conditions pour construire les bases d'un système de gestion environnementale intégré.

Selon quels critères environnementaux sélectionnez-vous les entreprises québécoises avec lesquelles vous faites affaire ?

Comme je le mentionnais plus haut, la mission de Fondaction s'articule autour de trois créneaux, dont celui qui privilégie « …les entreprises soucieuses de l'environnement dont les engagements, comportements ou activités contribuent au maintien ou à l'amélioration de la qualité de l'environnement. » Par ailleurs, nous désirons favoriser le développement, auprès de toutes les entreprises de notre portefeuille, de politiques environnementales.

Cependant, il faut comprendre que Fondaction n'est pas un fonds spécialisé en environnement ou en développement durable. C'est un fonds généraliste qui a une vocation d'offrir du capital de développement auprès de la PME québécoise, tout secteur confondu. Mais nous cherchons à faire cela dans une perspective de développement durable. En plus de nous préoccuper des questions d'environnement, nous tenons compte des dimensions financières, économiques et sociales des projets qui nous sont présentés.

Combien d'entreprises dans lesquelles vous investissez actuellement respectent ces critères ?

Sur les 92 entreprises du portefeuille d'investissement direct, autour du quart des entreprises répondent plus spécifiquement aux critères environnementaux de notre mission. Fondaction est aussi l'un des partenaires financiers du Fonds d'investissement en développement durable (FIDD). Par ailleurs, nous avons créé le Fonds de formation professionnelle qui, sur la base de l'expérience issue du Carrefour financier solidaire, offre maintenant une expertise de gestion des matières résiduelles dans une perspective de gestion participative.

Est-il possible d'obtenir les noms de ces entreprises et de l'information sur leurs activités ?

Voici quelques exemples significatifs d'investissements à caractère environnemental.

Envirogain est spécialisée dans le traitement et la valorisation agronomique des lisiers et des fumiers ainsi que dans le traitement des eaux usées…

H2O Innovation a pour mission de concevoir, développer et mettre sur le marché des produits novateurs pour la production d'eau potable et le traitement des eaux usées…

Les Pigments Ferrinov (anciennement Fermag) a mis au point un procédé hydrométallurgique permettant de récupérer les résidus industriels que sont les poussières d'aciérage et de les transformer en pigments destinés aux marchés internationaux de la peinture, des plastiques et des encres magnétiques…

Les Contrôles Ariane offre des solutions d'automatisation dans les secteurs résidentiel, commercial et industriel. Ses produits permettent d'augmenter la flexibilité du réseau éle ctrique ainsi que le confort, tout en réduisant la consommation d'éle ctricité…

Système d'énergie et de propulsion EPS conçoit et fabrique des systèmes motopropulseurs pour les petits véhicules utilitaires et récréatifs…

Odotech est une société issue de l'école polytechnique de Montréal reconnue à l'échelle internationale pour son expertise dans le contrôle des odeurs…

Domfer Poudres métalliques produit des poudres d'acier, en grande partie par le recyclage de rebuts ferreux…

Le Technopôle Angus constitue une expérience unique de développement durable. La Société de développement Angus (SDA) recherche des entreprises créatrices d'emplois offrant un bon potentiel de croissance afin de les accueillir dans des immeubles qui intègrent des préoccupations de gestion écologique et de développement durable.

Comment envisagez-vous l'avenir de ce type d'investissement?

De plus en plus de gens sont conscients que la gestion de l'intégrité écologique de la Terre ne peut se réaliser que dans un cadre d'interdépendance avec les enjeux d'équité sociale et d'efficacité économique. Le rôle de Fondaction sera de contribuer au maintien et à l'amélioration de la qualité de l'environnement dans la perspective d'un développement durable et solidaire.