L'aménagement urbain dans Le Plateau-Mont-Royal

L'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal vient d'annoncer une série de projets modifiant l'environnement urbain de son territoire, dont le désasphaltage des parcs Lahaie et Laurier, la transformation en sens unique de l’avenue Laurier, la modification des flux sur l’avenue Christophe-Colomb, etc. Entrevue avec Monsieur Luc Ferrandez, maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Quelle est la vision derrière ces projets?

La qualité de vie est le nouveau moteur du développement urbain et donc du développement économique, puisque l'économie des pays développés est urbaine. La fluidité qui a constitué le paradigme des années 70 et 80 a fait plus de tort que de bien aux villes qui l'ont suivi religieusement, nuisant ainsi à la qualité de vie au sens large (air, fraîcheur, silence, biodiversité, développement durable). Les quartiers sont des lieux de vie et de travail. Le modèle de banlieue va s'effondrer dans les 30 prochaines années sauf si on trouve des nouveaux moyens de transports.

Quels sont les objectifs visés par ces projets?

Premièrement, nous souhaitons réduire la circulation. Nous aurions aimé, au Québec, que la circulation soit coupée à la source (péages sur les ponts, taxe sur l'essence, voies réservées), mais comme les gouvernements supérieurs n'avancent pas, il faut prendre le problème en aval et imposer des contraintes de circulation dans les quartiers centraux.

Deuxièmement, nous désirons créer des milieux de vie complets offrant un espace privé sécuritaire, vert et calme; un espace de proximité qui permet le jardinage, la rencontre, le voisinage, le jeu des enfants; un espace de quartier qui permet le commerce de première nécessité, l'éducation, la culture, les loisirs; des espaces publics qui permettent les activités d'envergure métropolitaine comme les fêtes, les festivals, les événements politiques, mais aussi les grands parcs l'évasion dans la nature en ville.

Comment ces projets vont-ils évoluer dans le temps?

Ils vont créer des impacts sur d'autres rues résidentielles qu'il va falloir gérer en interdisant le transit sur ces rues et en sécurisant les intersections. Ensuite, ils vont rendre les artères progressivement impraticables pour la voiture solo. Il va donc y avoir une pression énorme pour créer des services de transport collectif performants et silencieux sur ces artères.

Quels sont les prochains endroits qui pourraient être touchés par des réaménagements?

Nous prévoyons réaménager notamment l'intersection de l'avenue du Parc Lafontaine et de la rue Rachel pour agrandir le parc et diminuer la circulation sur la rue de la Roche; le secteur des rues Berri et Roy pour diminuer la circulation vers le nord sur St-Hubert; le quartier Gauthier, qui souffre beaucoup de problèmes liés à la circulation de transit; l’avenue du Mont-Royal Est pour créer un réseau vert entre les parcs du Plateau, et plusieurs autres.