Plaidoyer pour que la trame verte et bleue soit aussi...brune

Les sols urbains sont les grands absents dans les projets de verdissement et d’aménagement. Pourtant, le lien sol/plante est primordial pour la pérennité des aménagements, la résilience des plantations et l’augmentation de la biodiversité.

Alors que les administrations de l’île de Montréal multiplient les efforts afin d’augmenter la canopée et réduire les îlots de chaleur, on constate encore un important taux de mortalité des arbres, en particulier en bord de rues. Des sols de mauvaise qualité sont un des facteurs (pas le seul) qui contribuent à cette mortalité excessive.

Les sols sont à la base de tout système productif et pérenne et un sol en santé apporte de multiples services : séquestration du carbone, conservation et augmentation de la fertilité des sols, amélioration du microclimat par la réduction des îlots de chaleur, filtration et entreposage d’eau et appui à la biodiversité.

L’intégration de la qualité des sols dans les projets présente également des avantages économiques : réduction des coûts d’entretien par la limitation des tontes, non-nécessité de remplacer continuellement les arbres morts.

Afin de sensibiliser les professionnels et le grand public, le CRE-Montréal, en collaboration avec la Maison du développement durable, a organisé une conférence le 26 février avec Alyson Munson, professeure en écologie forestière à l’Université Laval et Elise Beauregard, toutes deux membres de l’organisme LIEU (Laboratoire d’intervention en écologie urbaine).

La conférence, qui a réuni une centaine de participants, fut entre autres l’occasion de découvrir certains projets pilotes menés par l’organisme :

  • Prairies urbaines au CHSLD Rousselot et à l'institut de réadaptation en déficience physique de Québec dans le but de réduire les coûts d’entretien, de créer des îlots de fraîcheur et de lutter contre les espèces envahissantes
  • Plantation dans les fosses de plantation d’un chantier, en remplacement du paillis dans la phase d’attente de plantation finale dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville

Vous pouvez voir ou revoir la conférence ici : https://vimeo.com/320299925

Cet événement était une première action qui appelle à d’autres démarches auprès des gestionnaires, des professionnels et des décideurs pour qu’à terme, on parle de trame brune, verte et bleue et que les sols aient l’attention qu’ils méritent.

Les sols seront au coeur du symposium Sols vivants organisé par Régénération Canada du 28 au 31 mars au Marché Bonsecours. Les inscriptions sont en cours.

Google plus LinkedIn Twitter print