Consultation publique sur un projet d’Hydro-Québec situé au cœur du corridor des Ruisseaux

Du 16 novembre au 11 décembre 2020, Hydro-Québec organise une consultation publique, à propos de la construction du poste d’Anjou (un nouveau poste de sectionnement à 315 kV) et de la construction d’une nouvelle ligne de transport à 315 kV. L’emplacement prévu du poste d’Anjou est le quadrant sud-ouest du carrefour de l’autoroute 25 et du boulevard Henri-Bourassa, au point de rencontre de quatre arrondissements : Anjou, Saint-Léonard, Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies--Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT). La nouvelle ligne, quant à elle, s'étirera sur 11 km entre le poste du Bout-de-l’Île et la ligne d’alimentation du poste Bélanger. Une fiche descriptive et des capsules vidéos thématiques disponibles sur le site d’Hydro-Québec donnent tous les détails des deux projets.

Les impacts environnementaux, le climat sonore, la santé, l’intégration paysagère, la gestion des opérations de chantier et les relations avec le milieu sont au nombre des aspects étudiés par Hydro-Québec. Les citoyenNEs, associations et organisations intéresséEs à communiquer leurs attentes et préoccupations sur ces thèmes ou sur tout autre sujet ont la possibilité de le faire en se rendant sur la page d’échange consacrée au projet. 

Arrimages avec le corridor des Ruisseaux

Ce processus de consultation publique représente pour le CRE-Montréal une belle occasion de mettre en valeur sa vision pour le corridor des Ruisseaux. Notre projet de corridor vert et bleu de mobilité active entend mettre en valeur le chapelet de milieux humides et hydriques s’étendant de la coulée verte du ruisseau De Montigny (arrondissement RDP-PAT) jusque dans le lit de l’ancien ruisseau de la Grande-Prairie (arrondissement Mercier--Hochelaga-Maisonneuve). Nous voyons des compatibilités et des arrimages possibles entre nos projets respectifs. Toutefois, il est dommage que ce seul emplacement ait été étudié pour l’implantation du poste, puisqu’il s’agit d’un vaste terrain végétalisé (4,5 hectares) comprenant un milieu humide, qu’il serait possible de mettre en valeur dans le corridor des Ruisseaux. Pour connaître le détail de notre vision d’aménagement du corridor des Ruisseaux, n’hésitez pas à consulter notre portrait du territoire.

Google plus LinkedIn Twitter print