Plan Climat : un engagement de tous nécessaire

Le CRE-Montréal a réagi très favorablement au dévoilement du Plan Climat 2020-2030 (Plan) de la Ville de Montréal, le 10 décembre dernier. Le Plan lance un signal clair que la carboneutralité et la résilience aux changements climatiques seront au cœur des décisions d’aménagement et de gouvernance de la métropole dans les prochaines années. Le Plan Climat pose également les bases solides en vue de l’élaboration du Plan d’urbanisme et de mobilité (PUM). 

Par ses différentes mesures, le Plan s’attaque aux secteurs et domaines qui représentent la plus grande part des émissions de GES. Les mesures en matière de mobilité, d’aménagement du territoire et des bâtiments devraient ainsi largement contribuer à la réduction des GES et à l’amélioration de la qualité de nos milieux de vie et de travail. Le CRE-Montréal se réjouit entre autres de constater la volonté affirmée de réduire les déplacements en auto solo de 25 %, de transformer les grandes superficies de stationnement et de développer le transport collectif et actif partout sur le territoire. 

Certaines autres mesures méritent également d’être soulignées : 

  • L’application d’un test climat aux décisions de la Ville afin de permettre de prendre en compte les impacts environnementaux et climatiques des choix d’aménagement, de gestion et de gouvernance
  • L’établissement d’un système de cotation et de divulgation des performances énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre des grands bâtiments
  • La bonification des outils de planification et des réglementations d’urbanisme 

L’atteinte des cibles du Plan passe maintenant par une engagement de l’ensemble de la collectivité montréalaise et par un implication financière des gouvernements provincial et fédéral.  

Dans cette optique, le CRE-Montréal est très fier de faire partie du Partenariat Climat Montréal. Cette initiative indépendante initiée par Fondation du Grand Montréal et la Fondation familiale Trottier rassemble des organisations économiques, communautaires, institutionnelles et philanthropiques afin de contribuer à réduire les émissions de GES de 55 % d’ici 2030 et mettre la métropole sur la voie de la carboneutralité d’ici 2050.

Google plus LinkedIn Twitter print