Ray-Mont Logistiques dans l’Est : Des futurs voisins en attente d’un dialogue

Dans le secteur Assomption Sud - Longue-Pointe, sur lequel le CRE-Montréal porte son attention depuis plus de trois ans, la concertation des acteurs du développement économique, de la planification territoriale et des citoyenNEs est sans doute l’ingrédient clé d’un voisinage résidentiel-industriel harmonieux. Nous espérons que la compagnie Ray-Mont Logistiques (RML) prendra part aux efforts de concertation, malgré sa récente décision, rapportée dans le journal La Presse le 1er mars dernier, de réclamer à la Ville de Montréal 373 millions $ en dommages causés par les délais d’obtention d’un permis d’exploitation de son terrain dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (MHM).

RML, une entreprise spécialisée dans la logistique intégrée, le transit maritime et les opérations aux terminaux portuaires, a acquis en janvier 2016 un immense terrain d’environ 24 hectares, bordé au sud par la rue Notre-Dame Est et à l’ouest par la gare de triage Longue-Pointe du CN. Des questions de modification et d’interprétation réglementaires et de permis non délivré ont entraîné un litige entre la compagnie et MHM. Les tribunaux, incluant la Cour d’appel, ont donné raison à RML et obligé l'arrondissement à émettre le permis demandé. Dès qu’elle l’obtiendra, l’entreprise entend y installer et exploiter une plateforme intermodale, à proximité des terminaux du Port de Montréal.

Maintenant sanctionnée par les tribunaux, l’implantation de RML dans le secteur n’est pas sans faire de vagues dans les quartiers Viauville, Guybourg et Mercier-Ouest, dont les résidents redoutent un voisinage difficile (bruit, poussière, dégradation paysagère, etc.).

En 2018, RML se disait prête à « développer une piste cyclable, un sentier pédestre, un parc, un mur antibruit végétalisé ainsi qu’un partenariat pour des travaux de recherche avec le Collège de Maisonneuve », rapportait Radio-Canada. Espérons qu’en dépit de la saga judiciaire qui l’a opposée à la Ville, la compagnie privée continuera de voir l’intérêt de contribuer à des projets de ce type, susceptibles de renforcer l’acceptabilité sociale de sa plateforme logistique.

Nous pensons que l’intégration de RML et de ses activités dans le secteur Assomption Sud–Longue-Pointe ne pourraient que bénéficier d’une éventuelle participation de l’entreprise au processus de concertation déjà entamé.

Google plus LinkedIn Twitter print