Train de banlieue vers Mascouche : ENFIN UNE BONNE NOUVELLE

Montréal, le 17 mars 2006- Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement du Québec de la décision de réaliser une ligne de train de banlieue pour desservir le nord-est de l’île de Montréal jusqu’à la municipalité de Mascouche. ‘’Il s’agit d’une excellente nouvelle, une nouvelle attendue depuis longtemps, une nouvelle de nature à consolider le réseau de trains de banlieue de la région de Montréal’’, selon le directeur du CRE, Robert Perreault.

Pour le CRE, ce projet favorisera les déplacements par le transport en commun de toute la population du nord-est de l’île de Montréal et la rapprochera du centre-ville. De même, le CRE se dit convaincu que des milliers de résidants vivants à l’est de l’île seront vite conquis par ce moyen rapide d’accéder au cœur de Montréal et délaisseront leur voiture. ‘’La réduction de nos émissions de gaz à effet de serre passe nécessairement par la multiplication d’initiatives semblables’’, d’ajouter le porte-parole du Conseil régional de l’environnement.

S’il applaudit ce projet, le Conseil déplore toutefois que le gouvernement s’entête à poursuivre la prolongation de l’autoroute 25. Le CRE rappelle en effet que les représentants du ministère des transports ont dû admettre lors des récentes audiences publiques du BAPE que cette prolongation de l’autoroute 25 viendra malheureusement annuler tous les gains espérés en faveur d’un transfert modal de l’auto vers le transport en commun. ‘’Réaliser les deux projets en même temps, c’est tenter de faire une chose et son contraire; c’est se tirer dans le pied; c’est aussi une sorte de gaspillage des fonds publics’’ de conclure Robert Perreault.

-30-

Pour information :
Robert Perreault 842.2890 poste 222

Enjeux: