2 victimes de la route en 1 semaine. Quelle place est accordée à la sécurité des piétons dans le budget 2015?

Montréal, le 1 décembre 2014 – Selon la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal (TCAÎM) et le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), les deux accidents consécutifs, survenus la semaine passée sur le réseau artériel montréalais, auraient pu être évités grâce à des aménagements adéquats. Ce triste bilan routier montréalais, avec un piéton tué près d’un complexe pour aînés et une nonagénaire qui repose entre la vie et la mort, met encore en lumière le manque de sécurité trop important en ville pour les déplacements à pied, notamment au niveau des intersections de rues. 

Un budget dédié au réseau artériel qui doit permettre de diminuer l’accidentologie

La majorité des collisions entre piétons et automobilistes surviennent sur les grandes artères montréalaises. Or, le nouveau budget de la Ville centre, responsable des artères, accorde 155 M$ sur trois ans à la réfection du réseau artériel. Les organismes considèrent qu’une partie de ces sommes devra être réservée à des aménagements améliorant substantiellement la sécurité des piétons, en tenant compte des usagers les plus vulnérables. Ces aménagements devront aussi rendre plus conviviale la marche dans ces lieux urbains. 

«Il faut prévoir maintenant les montants à accorder à l’implantation d’aménagements sécuritaires pour les piétons dans tous les projets de réfection. On connaît les mesures qui permettrait d’éviter ce genre d’accidents : les mesures d’apaisement de la circulation, les saillies de trottoirs, le rallongement des temps de traverses aux lumières, l’amélioration de la signalisation, etc.» note Félix Gravel du CRE-Montréal. « Avec les aménagements sécuritaires, c’est aussi l’occasion de verdir et d’embellir l’espace public avec des arbres et du mobilier urbain qui participeront à la vitalité urbaine»

« Avec le vieillissement de la population et l’accroissement du nombre d’automobiles en transit sur les artères montréalaises, il devient urgent de repenser la ville afin que les accidents impliquant des piétons cessent de se démultiplier. La sécurité des déplacements à pied est un élément à prioriser pour maximiser la mobilité de tous les citoyens, notamment pour ceux à mobilité réduite, dont les aînés qui représentent, année après année, le 2/3 des piétons blessés grièvement et mortellement à Montréal. Pour le moment, cela ne semble pas une priorité pour notre administration municipale». explique Marie-Josée Dupuis, chargée de projet Transport & Mobilité à la TCAÎM.

-30-

À propos de la TCAÎM
La Table de concertation des aînés de l’île de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mission d’offrir un lieu où l’on agit de concert avec les organismes d’aînés de l’île de Montréal pour améliorer leur qualité de vie tout en construisant une solidarité avec tous les âges. La TCAÎM regroupe à ce jour 70 organismes et regroupements régionaux, ainsi que20 institutions collaboratrices.

À propos du CRE-Montréal
Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus : www.cremtl.qc.ca

Informations :
Marie-Josée Dupuis
Chargée de projet Transport et Mobilité, TCAÎM
concertation@tcaim.org 
Tél : 514-286-8226 poste 102

Aurore Tanier
Chargée de communication et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca  
Tel : 514.842.2890 poste 222 ou cell : 438.877.9117