Plan Climat 2020-2030 : Une réponse ambitieuse face à l’urgence climatique

Montréal, le 10 décembre 2020 – Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) accueille avec enthousiasme le Plan Climat 2020-2030 (Plan) dévoilé ce jeudi par la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Le Plan lance un signal clair que la carboneutralité et la résilience aux changements climatiques seront au cœur des décisions d’aménagement et de gouvernance de la métropole dans les prochaines années. 

« Avec le Plan Climat, Montréal se donne des objectifs ambitieux pour la prochaine décennie en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation aux changements climatiques, souligne Emmanuel Rondia, directeur général du CRE-Montréal. C’est maintenant à l’ensemble de la collectivité de se mobiliser pour réussir à atteindre ces cibles et ainsi transformer durablement nos milieux de vie. »

L’atteinte des cibles ne repose en effet pas uniquement sur les épaules de la Ville de Montréal, mais va nécessiter un engagement de l’ensemble de la collectivité, du citoyen à l’entreprise. La création du Partenariat Climat Montréal est dans cette optique une formidable nouvelle. Cette initiative indépendante, dont le CRE-Montréal est partenaire, rassemble des organisations économiques, communautaires, institutionnelles et philanthropiques afin de contribuer à réduire les émissions de GES de 55 % d’ici 2030 et mettre la métropole sur la voie de la carboneutralité d’ici 2050. 

Par ses différents chantiers, le Plan vise directement à agir sur les secteurs et domaines qui représentent la plus grande part des émissions de GES. Les mesures en matière de mobilité, d’aménagement du territoire et des bâtiments vont largement contribuer à la réduction des GES et à l’amélioration de la qualité de nos milieux de vie et de travail. Le CRE-Montréal se réjouit entre autres de constater la volonté affirmée de réduire les déplacements en auto solo de 25 %, de transformer les grandes superficies de stationnement et de développer le transport collectif et actif partout sur le territoire. 

L’adaptation aux changements climatiques occupe également une place de choix dans le Plan, que ce soit avec la plantation de 500 000 arbres d’ici 2030 ou la protection des milieux naturels et des berges. 

« La résilience de nos milieux de vie passe par la nature, d’ajouter M. Rondia. Plus d’arbres, de milieux naturels protégés, une protection des berges apporte de multiples bénéfices à l’ensemble de la population. La crise de la COVID-19 a aussi mis en lumière le rôle clé des espaces verts et de la nature pour le bien-être des Montréalaises et Montréalais. »  

Enfin, le CRE-Montréal tient à saluer la volonté d’exemplarité de la Ville de Montréal avec de nombreuses mesures touchant directement ses activités, ses bâtiments, ses processus internes. L’imposition du test climat à chaque décision importante de l’administration constitue en ce sens une avancée majeure.

 

--30--

 

À propos du Conseil régional de l’environnement de Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme de bienfaisance indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal depuis 1996. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. www.cremtl.org

Pour plus de renseignements

Caroline Gosselin
Coordonnatrice des communications et des événements
CRE-Montréal
cgosselin@cremtl.org
514-842-2890, poste 3422
438-488-9264