Projet de paysage humanisé de L’Île-Bizard : Un jalon important pour ce projet unique au Québec

Montréal, le 16 juin 2021 – Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) se réjouit de l’autorisation donnée ce matin par le gouvernement du Québec pour le projet de création du paysage humanisé de L'Île-Bizard. Cette annonce marque une étape très importante dans une démarche entamée depuis plus de 10 ans maintenant et qui constitue une première au Québec en matière de conservation des milieux naturels.

« Voilà une très bonne nouvelle pour la région métropolitaine. C’est l’aboutissement d’un travail de concertation, de collaboration entre les différentes parties prenantes qui n’ont jamais cessé de croire en ce projet rassembleur et innovant. Nous avons hâte maintenant à la mise en place des actions du plan de conservation et de mise en valeur. » — Emmanuel Rondia, directeur général du CRE-Montréal

Couvrant une superficie de 18 km2, le territoire du paysage humanisé projeté vient, avec le Grand parc de l’Ouest, consolider un grand secteur axé sur la protection des milieux naturels, l’accès à la nature et la mise en valeur des patrimoines naturels, paysagers et historiques. C’est aussi un appel à une cohabitation harmonieuse entre différents usages dans un souci commun de protection et de consolidation de la biodiversité. De par la place importante de l’agriculture sur le territoire, le projet est en particulier une belle occasion d’innover et de déployer des pratiques agricoles qui contribuent au renforcement de la biodiversité.

 « L’annonce de ce matin vient aussi mettre un terme à toutes les spéculations entourant un éventuel prolongement de l’autoroute 440 dont l’emprise traverse l’île Bizard, projet qui est totalement en contradiction avec les objectifs du paysage humanisé », d’ajouter M. Rondia.

Avec le paysage humanisé, l’agglomération montréalaise fera un bond important en matière de protection du territoire, faisant passer de 6 % à 8 % le pourcentage d’aires protégées en milieu terrestre et se rapprochant ainsi de la cible de 10 % inscrite dans le Plan Climat. Dans un souci d’équité, il nous apparaît important de concentrer les efforts sur l’est de Montréal. L’annonce de la création d’un pôle nature dans le récent Plan nature et sports est, dans cette perspective, un signal encourageant qui doit maintenant se traduire par des gestes concrets.

 

—30—

 

À propos du Conseil régional de l’environnement de Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme de bienfaisance indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal depuis 1996. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. www.cremtl.org

Pour plus de renseignements

Caroline Gosselin
Coordonnatrice des communications et des événements
CRE-Montréal
cgosselin@cremtl.org
514-842-2890, poste 3422
438-488-9264