Mobilisation citoyenne pour les parcs à Montréal

MOBILISATION CITOYENNE POUR LES PARCS À MONTRÉAL

Le Réseau des amis des parcs de Montréal souligne la relance des activités citoyennes pour les parcs et convie la population à y participer

Montréal, le 26 mai 2022 - Dans le cadre du 2e Forum des amis des parcs de Montréal, les chef.fe.s de file pour les parcs urbains (municipaux, organisationnels et communautaires) se retrouvent les 26 et 27 mai pour échanger des connaissances et renforcer les bases de collaborations  entre les groupes amis des parcs et la municipalité. Alors que les parcs n’ont jamais eu autant besoin de l’appui des Montréalais.e.s, le Forum marque le coup d’envoi de la reprise des activités en présentiel pour de nombreux organismes et regroupements bénévoles.

Une foule d’activités offertes aux Montréalais.es qui veulent redonner de l’amour à leurs parcs

Mises à l’arrêt ou offertes virtuellement pendant 2 ans, les corvées de nettoyage, les activités éducatives, les actions d'intendance environnementale pour restaurer les écosystèmes et de nombreuses activités sociales, sportives et culturelles, qui permettent notamment d’intégrer et d’inclure des communautés plus vulnérables, sont de retour dès ce printemps à travers les quartiers de Montréal.

Le Forum participe à cette reprise des activités puisqu’il a pour but d’aider les groupes citoyens à prendre soin de leurs parcs et des espaces verts, que ce soit d’un point de vue environnemental (gestion de la biodiversité, protection de la nature), communautaire (activation des espaces verts pour en faire des lieux de vie publics actifs, accessibles et dynamiques) ou de l'aménagement urbain (transformer des friches urbaines et des ruelles inutilisées en des parcs et des espaces verts urbains et dynamiques).

Déjà plus de 80 groupes dans les quartiers de Montréal avec lesquels s’impliquer pour animer, entretenir et se réapproprier les parcs 

À travers la métropole, il existe plusieurs initiatives de type amis de parc qui se sont constituées pour différentes raisons et qui jouent différents rôles complémentaires à la Ville (vigie, gardien, citoyens experts, animation, entretien, gestion, éducation, etc.). À l’exception des Amis de la montagne, qui est le regroupement le plus ancien et le mieux reconnu par la Ville de Montréal, très peu de ces regroupements ont un appui adapté à leurs besoins pour mener leurs actions souvent bénévolement.

Certains groupes concentrent leurs actions sur un seul parc comme par exemple Les amis du parc Lalancette à Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, CAP Jarry, Les amis du parc Angrignon dans Le Sud-Ouest ou Les amis du Champ des possibles dans le Plateau-Mont-Royal. D’autres organismes interviennent sur plusieurs espaces publics dans le cadre de leurs activités comme la Société écocitoyenne de Montréal, Ville en Vert, Youth In Motion ou le Corridor écologique Darlington. On trouve aussi d’autres acteurs locaux comme les groupes de jardins communautaires, des coalitions d'organismes sociaux  et des associations des résidents (Association des immigrants de l’Est de Montréal, Gérer son Quartier, Comité de Organismes Sociaux de Saint-Laurent). 63% des groupes recensés œuvrent dans les quartiers défavorisés.

Du financement et des ressources offertes aux citoyens 

Lancé en mai 2021 pour aider les  groupes de bénévoles, les organisations à but non lucratif, les organismes locaux ou les associations de résidents, le Réseau des amis des parcs de Montréal a aidé des dizaines d'organisateurs.trices à renforcer leurs capacités, à augmenter leur impact et à développer un mouvement citoyen défendant les parcs municipaux à Montréal. 

En 2021, 15 bourses ont été distribuées et 3 événements de mobilisation ont été tenus en ligne afin d’aider les organismes à structurer leurs activités. Le Réseau a aussi collaboré avec le Centre d'étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté (CÉRSÉ) pour produire une étude concernant la gouvernance, le cadre législatif et la typologie des parcs urbains de Montréal. Cette étude est rendue publique dans le cadre du 2e Forum des amis des parcs de Montréal. 

En 2022, le Réseau planifie plusieurs initiatives : 

  • Accompagnement des groupes qui souhaitent organiser des corvées de nettoyage;
  • 45 événements citoyens sont prévus par 15 groupes grâce aux nouvelles bourses TD Amis des parcs;
  • L’organisme pancanadien Amis des parcs publiera en juin le 4ème Rapport sur les parcs urbains du Canada;
  • Un atelier sera présenté cet automne en collaboration avec le CRE-Montréal;
  • Le Réseau offrira aussi un accompagnement plus ciblé pour assister un groupe d'amis de parc dans le renforcement de ses liens avec la Ville de Montréal.

Multiplier les occasions d’échanges dans les arrondissements de Montréal

Gouvernance, gestion et typologies variées, législation et réglementation différente selon le type d'espace vert : les  citoyens avouent avoir du mal à s’y retrouver. 

Si certains parcs et espaces verts font intervenir une très grande variété d'acteurs, la grande majorité des parcs montréalais sont gérés par les arrondissements. En effet, selon la base de données ouvertes Grands parcs, parcs d'arrondissements et espaces publics (Ville de Montréal 2022) analysée par le CÉRSÉ, sur les 1767 parcs et espaces publics dont la Ville de Montréal est propriétaire, 1703 sont gérés par les arrondissements. Le Réseau veut donc faciliter les échanges entre les citoyens et les arrondissements, par exemple pour l’obtention des permis et autorisations nécessaires à la tenue d’activités qui bénéficient aux parcs autant qu’aux communautés. Les activités du forum organisées le 27 mai par le Réseau visent à initier des rencontres entre les amoureux des parcs et divers intervenant.e.s de la Ville afin de débroussailler le fonctionnement de l’appareil municipal et de faciliter le développement de collaborations fructueuses. 

Toutefois, certains dossiers sont complexes, notamment pour atteindre l’objectif d’augmenter la superficie d’espaces verts protégés. Mais les citoyens peuvent compter sur l'appui des 4 membres fondateurs du Réseau des amis des parcs de Montréal pour les guider : Les Amis des parcs, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le Conseil régional de l’environnement de Montréal et Les Amis de la montagne.

De façon générale, soulignons que les Montréalais.es sont très mobilisés dans le cadre des initiatives en participation publique. Les budgets participatifs et consultations sont l'occasion pour les amoureux des parcs de se faire entendre et de demander des changements concrets. Par exemple, l'un des projets lauréats du budget participatif de la Ville de Montréal est la création de 7 mini forêts dans des parcs locaux. Près de 3000 personnes se sont prononcées sur le Plan de réaménagement du parc Jarry. 

Pour repérer un groupe actif dans son quartier ou pour inscrire un  nouveau groupe, la population est invitée à consulter la carte du Réseau des amis des parcs de Montréal au :  https://listings.parkpeople.ca/fr

 

- 30 - 

 

Le Réseau amis des parcs de Montréal rassemble 4 organismes partenaires : les Amis des parcs, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le Conseil régional de l’environnement de Montréal et Les Amis de la montagne.

Le Réseau des amis des parcs de Montréal est financé par Hydro Flask, la Banque TD et le Secrétariat à la région métropolitaine du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. 

À propos des Amis des parcs

Fondée en 2011, les Amis des parcs soutiennent et mobilisent la population afin d’activer le pouvoir des parcs dans les villes du Canada. Grâce à des programmes et des événements organisés à l’échelle nationale et locale, des financements, des ressources, des recherches et des services professionnels, les Amis des parcs contribuent à valoriser le potentiel des parcs en faveur d’une société plus forte, d’un environnement plus sain et de villes plus résilientes. L’organisation a réalisé des investissements directs de six millions de dollars dans les parcs et leurs programmes. Elle a collaboré avec 850 groupes mobilisés pour un parc, apporté son soutien à 23 000 bénévoles dans 46 villes du pays, lors de 3 000 événements auxquels ont participé 275 000 personnes. 

À propos du Centre d’écologie urbaine de Montréal

Le Centre d'écologie urbaine de Montréal est un OBNL qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé. Depuis plus de 25 ans, le CEUM a permis à des milliers de citoyens, organisations et décideurs de participer activement aux projets d’aménagement de leurs quartiers et aux enjeux urbains.

À propos du Conseil régional de l’environnement de Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme de bienfaisance indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal depuis 1996. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal.

À propos des Amis de la montagne

Organisme à but non lucratif, Les amis de la montagne ont pour mission de protéger et mettre en valeur le mont Royal en privilégiant l’engagement de la communauté et l’éducation à l’environnement.


 

Source : 
Réseau amis des parcs de Montréal

 

Entrevues :
Olivier Lapierre, relations de presse
Les Amis des parcs
olivier.olpr@gmail.com
cellulaire 514 583-3868