Le parc-nature de l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques doit être complété par la construction du projet de Dalle-parc

Montréal, le 19 septembre 2022 - Environ 150 citoyen·ne·s, membres de la Coalition Dalle-parc pour tous, élu·e·s montréalais·e·s et candidat·e·s aux élections provinciales étaient réunis samedi dernier pour célébrer en grandes pompes l’ouverture de la bande verte de la falaise Saint-Jacques et réitérer l’importance de compléter ce projet par la réalisation de la Dalle-parc Turcot, un pont piétonnier, cyclable et végétalisé afin de relier les deux côtés du parc-nature de l’Écoterritoire de la falaise Saint-Jacques.

« Quand il y a des bons coups, on ne boude pas le plaisir de les souligner! Avec toutes les critiques qu’a essuyé le projet de l’échangeur Turcot, nous sentions que la réalisation réussie de la bande verte, ouverte cet été par simple voie de communiqué, méritait un événement à la hauteur de notre appréciation », a expliqué Blaise Rémillard, responsable de transport et urbanisme du Conseil régional de l’environnement de Montréal. « La bande verte jouit déjà d’une popularité certaine et ce n’est qu’un avant-goût du futur parc-nature. C’est aussi un rappel de l’importance de faire cheminer le projet de Dalle-parc à bon rythme », a-t-il ajouté.

« Déjà, on peut voir la faune, la flore et la population s’approprier les lieux », a observé Lisa Mintz, porte-parole de Sauvons la falaise, regroupement citoyen membre de la coalition et principal organisateur de l’activité. « Il faut souligner la qualité de l’aménagement et continuer dans cette voie pour la conception de la Dalle-parc, qui a toujours été conçue comme un lien de transport actif, mais également comme un passage faunique végétalisé. Avec une Dalle-parc, c’est en effet tout un réseau d’espaces verts qui sera reconnecté du Mont-Royal au parc Angrignon et vers Meadowbrook », a-t-elle poursuivi.

Après une performance artistique d’Emmanuelle Bourassa Beaudoin et Charmaine Leblanc, se sont enchaînées au micro les mairesses des arrondissements de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Gracia Kasoki Katahwa, et de Lachine, Maja Vodanovic, ainsi que Peter McQueen et Craig Sauvé, respectivement conseillers de la Ville de Montréal dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et Saint-Henri-Est-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles-Griffintown. La députée sortante de Notre-Dame-de-Grâce, Kathleen Weil, a également pris la parole.

« Il faut venir visiter la falaise Saint-Jacques et rencontrer les militants visionnaires qui s’activent pour sa mise en valeur pour saisir l’importance du travail qui s’est accompli jusqu’ici. Le gouvernement a promis la réalisation de la Dalle-parc et a réitéré son engagement cet été à travailler avec la Ville pour compléter la Dalle-parc. On a vu que le gouvernement envisage ce projet aussi à Anjou, mais il faut que ça se réalise ici dans le comté de Notre-Dame-de-Grâce tout d’abord », a mentionné Kathleen Weil, députée sortante de la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce.

« Le souhait de notre administration est de permettre de connecter le sud et le nord du parc-nature de l'écoterritoire de la falaise afin que les piétons et les cyclistes montréalais puissent traverser ce secteur de manière sécuritaire. Nous sommes donc très attachés à la réalisation d’un tel lien. Cependant, pour l’aménager, le MTQ doit céder les terrains du secteur à la Ville de Montréal et financer le lien nord-sud. D'ici là, la Ville de Montréal reste proactive. Elle a fait, notamment, l'acquisition d’un terrain en haut de la falaise qui deviendra une porte d’entrée pour le futur parc-nature. Nous sommes résolus à compléter le travail et faire de ce lieu un endroit exceptionnel. Le site qui était autrefois un milieu humide devrait accueillir des infrastructures de gestion de l’eau considérables », a déclaré Maja Vodanovic, mairesse de l'arrondissement de Lachine et membre du comité exécutif, responsable de la concertation avec les arrondissements et de l'eau.

« De Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce à Lachine, en passant par le Sud-Ouest et Verdun, plusieurs Montréalaises et Montréalais chérissent un rêve : celui de voir se concrétiser un lien nord-sud de transport actif pour relier l'écoterritoire de la falaise Saint-Jacques fracturé par l’échangeur Turcot. Pour ce faire, la contribution de Québec est essentielle. Nous attendons impatiemment que le ministère des Transports octroie à la Ville les fonds requis et qu’il lui cède les terrains nécessaires à la réalisation de ce projet. J’espère que le nouveau gouvernement provincial qui sera prochainement élu en fera l’une de ses priorités pour notre secteur », a conclu Gracia Kasoki Katahwa, mairesse de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

-30-

À propos de la bande verte
Réalisée dans le cadre du projet Turcot, la bande verte permet à la population de faire une halte en nature, en plein cœur de Montréal. Elle comprend quelque 2 800 arbres et 20 000 arbustes et graminées, une piste multifonctionnelle, des aires de repos, des habitats fauniques diversifiés qui s’inscrivent dans le futur Parc-nature de l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques.

À propos de la Dalle-parc Turcot
La Dalle-parc Turcot est un projet de pont piétonnier et cyclable qui comporte également une importante végétation pour permettre les déplacements de la faune. Sa réalisation avait initialement été présentée comme partie intégrante du projet de reconstruction de l’échangeur Turcot, puis retirée du projet. Suite à une mobilisation de la société civile, le projet a été promis par l’ensemble des paliers de gouvernement, sans échéancier ou budget de réalisation pour l’instant.

À propos de la Coalition Dalle-parc pour tous
Fondée en 2017, la Coalition Dalle-parc pour tous est une initiative du Conseil régional de l’environnement de Montréal, et regroupe une soixantaine d’organismes en environnement, santé publique, défense des droits des piétons et des cyclistes et amélioration des conditions de vie. La coalition a été mise sur pied pour faire pression auprès des gouvernements afin qu’ils s’engagent formellement à construire la Dalle-parc dans l'ensemble autoroutier de l’échangeur Turcot.

À propos de Sauvons la falaise
Sauvons la falaise est un regroupement citoyen visant à assurer la protection et la valorisation de l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques, la création du Parc-nature de l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques, incluant la Dalle-parc, et la connexion avec d'autres espaces verts, y compris un futur parc Meadowbrook.

À propos du CRE-Montréal
Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme de bienfaisance indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal depuis 1996. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. cremtl.org

Pour plus d'informations
Blaise Rémillard
Responsable transport et urbanisme
Conseil régional de l’environnement de Montréal
bremillard@cremtl.org
514-880-4997