Corridor des Ruisseaux du fleuve Saint-Laurent à la rivière des Prairies : Balade à vélo du 18 septembre 2019

Le CRE-Montréal coordonne depuis mars 2015 la campagne ILEAU (Interventions locales en environnement et aménagement urbain) dans l’est de Montréal. Importante opération de lutte aux îlots de chaleur urbains, ILEAU vise à long terme la création d’une trame verte et bleue active entre la rivière des Prairies et le fleuve Saint-Laurent (ileau.ca), la préservation des espaces verts existants et la création de milieux de vie et de travail conviviaux.

C’est dans cet esprit que le CRE-Montréal a réfléchi à la création de corridors visant à relier un chapelet d’espaces verts d’importance et à en améliorer leur accessibilité, principalement à partir des quartiers présentant des indices de défavorisation sociale, matérielle et environnementale élevés. Ce processus d’idéation a permis de cibler deux principaux axes : le corridor des Ruisseaux et un corridor à développer à l’est de l’autoroute 25.

Au milieu du mois de septembre 2019, le CRE-Montréal a organisé une balade à vélo le long du corridor des Ruisseaux, afin d’expérimenter le trajet, identifier les points forts ainsi que les défis en termes de mobilité active et sécuritaire. Le trajet a débuté au parc Joseph-Octave-Villeneuve, à l’angle des rues Ste-Catherine Est et Notre-Dame Est (arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve), jusqu’au parc Ernest-Rouleau, à proximité du pont Olivier-Charbonneau (arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles), en passant par des espaces verts significatifs tels que Bois-des-Pères, le parc Francesca-Cabrini, le parc Félix-Leclerc, le Boisé Jean-Milot, le bassin d’Anjou-sur-le-Lac et le parc-nature du Ruisseau-de-Montigny.

Dix-sept participants, issus du monde communautaire, institutionnel et de groupes citoyens, se sont joints à l’équipe ILEAU du CRE-Montréal et ont mis à contribution leur excellente connaissance du territoire dans le but de discuter sur les constats et de définir quelles sont les interventions prioritaires. Les commentaires recueillis nous ont permis de dégager des recommandations qui seront présentées aux décideurs, tant du milieu institutionnel comme du milieu des affaires, dans l’objectif de doter l’est de Montréal d’un axe de mobilité active, vert et sécuritaire. Ce rapport présente la compilation des constats ainsi que les recommandations issues de ces réflexions.