Assomption Sud : des éclaircissements tant attendus arrivent enfin

Le 20 octobre 2020, dans une publication sur sa page Facebook, Éric Alan Caldwell, élu responsable de l'urbanisme, de la mobilité et de l'Office de consultation publique de Montréal, annonçait que l’intersection de l’avenue Souligny et du boulevard de l’Assomption ne comporterait pas de boucle surélevée telle que soumise dans la proposition à la consultation publique en 2019. C’est avec un grand soulagement que nous avons accueilli cette nouvelle, qui lance un signal encourageant pour l’avenir de l’ensemble du secteur Assomption Sud - Longue-Pointe. Ce bref message met fin à plus de 14 mois de silence auquel la Ville de Montréal et le ministère des Transports du Québec (MTQ) se sont tenus depuis la publication du rapport synthèse de l’Office de consultation publique de Montréal

Un projet routier controversé

Pour rappel, le concept d’intersection qui avait été présenté en consultation par les parties prenantes (Ville de Montréal et MTQ), un ouvrage imposant et surélevé comprenant une boucle de type autoroutier, nous semblait totalement inadapté à la proximité des milieux de vie, peu convaincant au regard de l’intégration de la mobilité active, et décevant au chapitre de la protection et de la mise en valeur des milieux humides présents sur le site. Son impact sur le secteur élargi en termes d’enclavement ne semblait pas non plus avoir été pris en considération. Dans notre mémoire, nous avions ainsi fait de la révision en profondeur du concept de prolongement du boulevard Assomption un incontournable pour faire du secteur un véritable écoparc. 

Dans son rapport, la commission avait également été très critique envers cette proposition d’aménagement. Prenant acte de la controverse et du manque d’acceptabilité sociale entourant spécifiquement le projet d’intersection Souligny-Assomption, et tenant compte d’un « bris de confiance entre les porteurs de projets et les populations locales », l’OCPM avait alors formulé cette recommandation : « Recommandation #16 La commission recommande à la Ville d’explorer avec ses partenaires d’autres options au design de la boucle reliant l’avenue Souligny et le boulevard de l’Assomption afin de réduire l’emprise au sol et de sauvegarder le potentiel vert du terrain »

Des inconnues persistantes

L’annonce de l’abandon de la boucle ne signifie pas pour autant que l’ensemble des enjeux du secteur sont réglés. L’absence de boucle ne garantit pas la préservation des milieux naturels (en particulier le boisé Steinberg). C’est uniquement lorsque les nouveaux scénarios seront publiquement dévoilés que nous pourrons évaluer globalement leurs impacts et avoir des réponses aux questions suivantes : 

  • Comment tiennent-ils compte de la présence des milieux humides? 
  • Comment la mobilité active y est-elle intégrée? 
  • Comment ces concepts alternatifs évitent-ils de créer de nouvelles barrières et permettent-ils de désenclaver les secteurs résidentiels Guybourg et Longue-Pointe et le futur pôle d’emploi de l’écoparc industriel de la Grande Prairie?

Les inconnues qui entourent toujours ce projet routier nous rendent particulièrement inquiets de le voir inclus à la liste des projets à accélérer du Projet de loi 66 actuellement en commission parlementaire. Ce projet ne doit en effet pas être accéléré sans considération pour les enjeux environnementaux et sociaux qu’il soulève. Nous avons d’ailleurs à ce sujet écrit à la présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, ainsi qu’au ministre des Transports, François Bonnardel, pour leur faire part de nos craintes. 

Une nouvelle instance de concertation

Plus tard dans la semaine, l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve a également annoncé la mise sur pied d’une instance de concertation pour le secteur Assomption Sud - Longue-Pointe. Dans notre mémoire, la gouvernance occupait un rôle important pour assurer la réalisation d’un véritable développement digne du 21e siècle. Nous espérons maintenant que la création de cette instance va permettre à l’ensemble des parties prenantes concernées de travailler conjointement, en toute transparence. 

Les citoyenNEs et les représentantEs de la société civile espèrent que cette instance servira non seulement de lieu d’information, mais également d’espace collaboratif inclusif leur permettant de se prononcer sur les différents projets de développement en amont de leur réalisation. Alors que la démarche de RUI Guybourg - Longue-Pointe arrive à terme, il importe que la nouvelle instance de concertation en perpétue l’héritage et l’esprit.

À surveiller

Les signaux et annonces de ces derniers jours sont encourageants et viennent lever le voile sur des questionnements qui perduraient depuis longtemps. Mais tout est loin d’être terminé pour l’avenir du secteur Assomption Sud - Longue-Pointe. Une majorité des recommandations de l’OCPM sont encore laissées sans suites. Nous espérons que les prochaines semaines amèneront de nouvelles réponses et actions concrètes de la part de l’administration. D’autres éléments seront aussi à surveiller comme l’issue de la démarche judiciaire en cours opposant Ray-Mont Logistiques et l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Nous allons poursuivre notre travail auprès des différentes parties prenantes afin de faire progresser ce dossier si important pour l’est de Montréal.