N'ayons pas peur de la démotorisation !

N'ayons pas peur de la démotorisation !

Véronique Laurin - Conseillère en mobilité durable (Jalon) et Blaise Rémillard - Responsable Transport et Urbanisme (CRE-Montréal)

Lors de la première semaine de septembre 2021, les niveaux de congestion automobile sont revenus à ceux de 2019 dans le Grand Montréal, selon l’index de la congestion TomTom. En cette rentrée automnale, alors que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a tiré la sonnette d’alarme dans son dernier rapport, et que débute la campagne électorale municipale, ce retour en masse de la voiture sur nos routes appelle un constat clair qui se doit d’être compris par l’ensemble de la population et des décideurs : la place occupée par la voiture n’a plus de sens. Il faut tendre vers moins, et mieux.

Lisez la lettre ouverte publiée dans La Presse lundi 18 octobre

Enjeux: