Nos parcs, une richesse à découvrir : 2e partie

Pour faire suite à notre article du mois de juin, où nous soulignions l’importance du contact nature en contexte de pandémie, voici trois parcs « coups de coeur » à explorer à Montréal cet été.

Parc Frédéric-Back

Avez-vous déjà assisté à la naissance d’un parc de 153 hectares (soit environ le double du parc Maisonneuve) ? Voilà l’incroyable spectacle auquel vous pouvez assister au parc Frédéric-Back, en cours d’aménagement sur le site d’une ancienne carrière (carrière Miron) qui fut aussi un site d’enfouissement. Bien que la partie centrale du parc demeure inaccessible, la « ceinture du parc » (30 hectares) offre des points de vue époustouflants sur le mont Royal, le stade olympique et les paysages en devenir. Une large piste multifonctionnelle relie les installations de la TOHU, Le TAZ et un stade de soccer remarquable par son architecture. Les secteurs « Boisé Est » et « Parvis Papineau » comportent des aires de pique-nique, des œuvres d’art et des belvédères. La section du parc qui abrite les puits de captage de biogaz gérés Biomont (lauréat «Institutions» du Gala du CRE-Montréal 2018) vaut le détour : les sphères futuristes qui les recouvrent deviennent phosphorescentes le soir ! Les promeneurs pourraient croiser la piste d’animaux fascinants, dont le coyote, avec lequel une cohabitation harmonieuse est tout à fait possible. La programmation d’activités inclut l’observation d’oiseaux, la randonnée pédestre et les activités sportives.

Comment s’y rendre

  • Le parc Frédéric-Back est desservi par les nombreux circuits d’autobus qui circulent sur Papineau, Émile-Journault, Louvain, Charland, Saint-Michel et Jarry.
  • Les stations de métro les plus proches sont D’Iberville (1,2 km), Saint-Michel (1,5 km), Crémazie (1,7 km) et Fabre (1,7 km). 
  • Pour leur sécurité, les cyclistes devraient privilégier le corridor cyclable de l’avenue Christophe-Colomb pour franchir l’autoroute 40. 
  • Des stations BIXI sont aménagées aux intersections suivantes : Papineau / Émile-Journault; 2e avenue / Jean-Rivard; Cité des Arts du Cirque (Paul Boutet / des Regrattiers).
  • Des sentiers relient le parc aux milieux de vie voisins (Villeray et Saint-Michel au nord de l’A-40), offrant une expérience des plus conviviales aux riverains.

Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation

En plus d’offrir des accès visuels et physiques à la rivière des Prairies, le parc-nature de l’Île-de-la-Visitation met en valeur d’importants vestiges patrimoniaux du régime français. La maison du Meunier, qui était fermée depuis un certain temps en raison de travaux, est de nouveau accessible au public. Le parc d’une superficie de 34 hectares (équivalent du parc La Fontaine) offre des aires de pique-nique, des belvédères, ainsi que 8,8 km de sentiers pédestres et 3,6 km de sentiers cyclables. De plus, la pêche y est permise. Des activités d’interprétation de la nature y sont offertes, en partenariat avec le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE) et la SÉPAQ : les milieux humides, les insectes et les chauves-souris sont au nombre des thèmes abordés. Un tour guidé audio, accessible ici, vous est d’ailleurs proposé par GUEPE. Les ornithologues amateurs ne sont pas en reste, cet espace vert et bleu apparaissant sur eBird au 4e rang des sites montréalais, au regard du nombre d’espèces d’oiseaux observées (217).

Comment s’y rendre

  • Desservi par les grands axes cyclables Gouin Est, Christophe-Colomb et de Lille, le parc-nature de l’Île-de-la-Visitation est facilement accessible à vélo.
  • De la station de métro Henri-Bourassa, il est possible de prendre l'autobus 69 Est : descendre à l’arrêt rue de Lille, puis marcher sur environ 250 m jusqu’à l’entrée du parc-nature.

Parc de la Pointe-aux-Prairies - secteur des marais

L’immense parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, d’une superficie totale de 261 hectares, se subdivise en secteurs qui sont autant de mondes en soi : à l’est de l’A-40 se trouvent les secteurs du Bois-de-la-Réparation, du Bois-de-l’Héritage et du Fleuve; à l’ouest de l’autoroute 40 se trouvent les secteurs des Marais et Rivière-des-Prairies, interconnectés par un réseau de 5 km de sentiers multifonctionnels en bon état et relativement peu fréquentés. Disposant de son propre pavillon d’accueil avec services, d’une aire de pique-nique et d’un observatoire. Le secteur des Marais a tout pour plaire aux amoureux de la nature : en plus de nombreux amphibiens, on peut y observer le rat musqué, le lapin à queue blanche, le renard… et il n’est pas rare d’y croiser des cerfs de Virginie. Le site eBird fait état de l’observation de 211 espèces d’oiseaux dans ce secteur. Un tour guidé audio produit par GUEPE vous permettra d’interpréter les paysages de ce secteur, modifiés par l’humain, mais débordant de vie. Dépaysement assuré!

Comment s’y rendre

  • Les secteurs des Marais et Rivière-des-Prairies du parc-nature de la Pointe-aux-Prairies sont directement connectés à la piste cyclable du boulevard Gouin Est, qui offre de superbes points de vue sur la rivière. 
  • En transport en commun, à partir de la station de métro Honoré-Beaugrand, il faut prendre l’autobus 186, puis transférer sur la ligne 183. 
  • En voiture, à partir de l’autoroute 40, prendre la sortie 92 pour le boulevard Gouin. Suivre les indications pour le secteur du Pavillon des Marais. Il y a un stationnement payant au parc-nature de la Pointe-aux-Prairies. 

Bonne exploration nature!

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print