Projet majeur de verdissement dans Montréal Nord - Les locataires des Habitations Place Normandie font la lutte aux îlots de chaleur!

Montréal, le 21 septembre 2010- Un important projet de verdissement et de lutte aux îlots de chaleur dans une zone résidentielle de l’arrondissement Montréal-Nord se concrétise aujourd’hui aux Habitations Place Normandie, à l’angle des boulevards Léger et Langelier. La réussite de ce projet, comprenant plus de 100 000$ de plantations effectuées tout au long de l’été et l’installation d’un toit blanc sur un des immeubles de ce complexe appartenant à l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM), résulte, en grande partie, de l’implication des résidants. Ceux-ci ont en effet participé à plusieurs étapes du projet, comme les activités de plantation et l’entretien des végétaux, en plus de recevoir diverses formations en horticulture.

Outre les impacts sur la température locale et la qualité de l’air, le verdissement de ce complexe de 167 logements de type HLM regroupant plus de 400 locataires a des retombées très positives pour les citoyens grâce au développement d’un milieu de vie embelli, rafraîchi et plus convivial.

Si les motivations de cette démarche, initiée et coordonnée par le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), sont tout d’abord environnementales, elles sont aussi sociales. « La présence de nombreux enfants et de jeunes familles monoparentales vivant dans ce quadrilatère fortement asphalté nous a interpellés » explique Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal. « Montréal veut développer une stratégie de verdissement notamment pour lutter contre les îlots de chaleurs et nous savons que dans la grande majorité des cas, ce sont les citoyens les plus défavorisés qui sont aux prises avec ce fléau. Ce projet se veut donc la démonstration qu’il est possible d’améliorer de façon notable la qualité du milieu de vie dans les secteurs où ces personnes résident par le verdissement.»

L’arrondissement de Montréal-Nord compte 23 parcs locaux, soit 3,64 m2 par habitant . Celui-ci est désavantagé comparativement aux autres arrondissements dont la moyenne est de 13,7 m2 par habitant. La construction résidentielle dans certains secteurs de son territoire remonte au début des années 1970 et comporte malheureusement de nombreux îlots de chaleur. C’est pourquoi le réaménagement et le verdissement de ces espaces extérieurs sont primordiaux pour l’amélioration de la qualité de vie urbaine. Depuis le printemps 2010, 14 jeunes du complexe des Habitations Place Normandie et du quartier ont planté et entretenu 31 arbres, plus de 200 arbustes, 114 plantes grimpantes et plusieurs dizaines de vivaces, sous la supervision de l’organisme Sentier Urbain, partenaire du projet,

« L’appropriation du projet par la population locale, particulièrement les jeunes, constitue selon nous un gage de succès. Ceux-ci sont fiers d’être impliqués et prennent leurs responsabilités très au sérieux. La viabilité du projet dépend maintenant de la prise en charge par les résidants! » estime Pierre Denommé, directeur général du Sentier urbain.

Du côté de l’OMHM, propriétaire du terrain, le succès de ce projet de lutte intégrée aux îlots de chaleur est un précédent. « Les actions de verdissement entreprises par les locataires sur le terrain ainsi que l’installation d’une toiture avec membrane élastomère blanche sur l’un des immeubles serviront d’exemple à plusieurs futurs projets d’aménagements sur d’autres sites de l’OMHM » affirme Nicolas Joly, directeur du développement durable de l’OMHM.

Le secteur, qui accueille depuis novembre 2009 la clinique de pédiatrie sociale du Dr Julien, profitera d’une bonification non négligeable à son milieu de vie de part l’effet positif des arbres sur la santé.

« La chaleur extrême peut entraîner une augmentation de la mortalité chez la population âgée et atteinte de maladie chronique. Les jeunes enfants constituent également un groupe vulnérable aux effets de la chaleur. Agir pour diminuer la température dans les îlots de chaleur fait donc partie de nos préoccupations de santé publique. Nous sommes donc très heureux de voir ce projet de verdissement et d'installation de toit blanc se réaliser à l'intérieur d'un îlot de chaleur urbain » affirme Norman King, adjoint au responsable du secteur Environnement urbain et santé de la Direction de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal.

« Ce projet de verdissement et de lutte aux îlots de chaleur permet aux résidants du secteur de redécouvrir un nouvel environnement et un milieu de vie plus serein » se réjouit Monica Ricourt, conseillère d'arrondissement de Montréal-Nord. « Notre arrondissement a entrepris de faire ou de soutenir plusieurs initiatives en ce sens, tel que : les projets de l’îlot Pelletier, des parcs-écoles, du parc Monty, des boulevards Industriel et Henri-Bourassa. D'ailleurs, l’arrondissement déposera à la prochaine séance du conseil, son Plan d’action en environnement, visant à présenter les nombreux projets en développement durable qui seront mis en place afin de réduire entre autres les îlots de chaleur et améliorer la qualité de vie de ses résidants. »

Ce projet a été rendu possible grâce au financement de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) dans le cadre du Plan d'action 2006-2012 sur les changements climatiques du ministère de la santé et des services sociaux.

-30-

Renseignements :

Leïla Copti
CRE-Montréal
514.661.6134