REM de l’Est : La collaboration et la transparence doivent être au cœur du projet

Montréal, le 25 janvier 2020 – Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) partage les préoccupations et les demandes énoncées par la Ville de Montréal dans la Déclaration pour faire du projet du Réseau express métropolitain (REM) de l’Est une réussite d’intégration urbaine et paysagère aux multiples retombées pour la population montréalaise déposée ce lundi lors du conseil municipal.

Le CRE-Montréal est préoccupé, comme la Ville, par l’impact des structures aériennes dans l’intégration du projet dans la trame urbaine. À plus forte raison dans les secteurs les plus denses de Ville-Marie et de Mercier-Est, toutes les possibilités méritent d’être explorées.

« Nous devons nous assurer de ne pas sacrifier des quartiers entiers au gré de solutions précipitées ou à rabais, souligne Blaise Rémillard, responsable Transport et urbanisme du CRE-Montréal. Le développement rapide et massif de transports collectifs est capital afin d’offrir une alternative crédible à l’automobile et l’étalement urbain, mais sans dégrader la qualité des milieux de vie des citoyenNEs. »

En écho à la demande de mener une consultation auprès de la population avant la tenue de l’étude du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), Emmanuel Rondia, directeur général du CRE-Montréal, insiste sur les gains d’efficacité qui peuvent découler d’une bonne prise en compte des acteurs locaux et de la population lors de grands projets. « L’implication de tous les acteurs, une approche collaborative et la transparence sont les ingrédients essentiels à la réussite de ce projet et nous croyons que c’est la voie à suivre afin de respecter les délais imposés par l’urgence climatique, résume-t-il. »

S’appuyer sur des chiffres comparables dans l’évaluation des options et des solutions techniques et assurer un financement complet pour permettre l’adaptation de la Ville à ce nouveau mode de transport sont également des éléments que le CRE-Montréal considère comme incontournables. « Dans un esprit de transparence, nous devons avoir l’ensemble du portrait des coûts et du montage financier, conclut Emmanuel Rondia. L’adhésion au projet par l’ensemble de la communauté montréalaise et la saine gestion des fonds publics en dépendent. »

 

--30--

 

À propos du Conseil régional de l’environnement de Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme de bienfaisance indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal depuis 1996. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. www.cremtl.org

Pour plus de renseignements

Caroline Gosselin
Coordonnatrice des communications et des événements
CRE-Montréal
cgosselin@cremtl.org
514-842-2890, poste 3422
438-488-9264