Un nouveau départ pour le REM de l’Est

Montréal, le 2 mai 2022 - Le Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal) accueille favorablement la décision du gouvernement du Québec de reprendre en main le projet de transport collectif structurant de l’Est afin d’avoir la latitude nécessaire pour en modifier les paramètres fondamentaux. À la veille du premier Sommet Climat de Montréal, ce changement de gouvernance appelle à une planification basée sur les objectifs climatiques et urbanistiques de la Ville et du Québec.

En effet, plus qu’un simple changement de gouvernance, le retrait de CDPQ Infra indique qu’une nouvelle grille d’analyse du projet s’est imposée. Le gouvernement a ainsi reconnu que les critères d’investissement de son mandataire étaient incompatibles avec une implantation harmonieuse du projet au centre-ville et dans Mercier-Est. Il a du même souffle reconnu la nécessité d’inscrire le projet dans une planification métropolitaine des transports et d’assurer l’arrimage du futur mode au réseau de transport collectif existant (métro, bus). 

Bien qu’il y ait une volonté unanime de voir le projet se concrétiser rapidement, les changements annoncés ce matin vont nécessairement entraîner une révision en profondeur de la planification et de la forme du projet. En outre, les nouveaux promoteurs devront, tout autant que leur prédécesseur, démontrer que l’infrastructure contribue significativement à la réduction de l’utilisation de l’auto solo et, plus largement, à un développement de l’Est contribuant à l’atteinte des objectifs provinciaux et municipaux en matière de lutte contre les changements climatiques. 

« En respect des bonnes pratiques de planification, de nombreux choix quant au mode, au tracé, à son intégration et à son financement devront être réévalués et expliqués en regard des nouveaux paramètres du projet. Nous nous attendons à ce que la performance environnementale soit un incontournable de cette nouvelle mouture », a déclaré Emmanuel Rondia, directeur général du Conseil régional de l'environnement de Montréal. 

Enfin, le CRE-Montréal se réjouit de voir que le Gouvernement du Québec remet aux organes publics désignés la responsabilité de planifier et mener le projet (ARTM, STM, MTQ et Ville de Montréal). Ce choix devra maintenant se traduire par une planification transparente, cohérente et intégrée à l'échelle métropolitaine. 

 

- 30 -

 

À propos du Conseil régional de l’environnement de Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme de bienfaisance indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal depuis 1996. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal.

Pour plus de renseignements

Béatrice Viens Côté
Chargée de communication
514-842-2890 poste 3429

Mots-clés: